Loading...

Zoom sur … le SLSA

SLSA

Je me rends compte que dans la catégorie « Zoom sur… » je n’ai pas encore parlé de tensioactif. Pourtant ils sont essentiels à la réalisation de nombreuses recettes ! Je vais donc immédiatement réparer cette erreur. Cette fois, je vais vous parler d’un tensioactif très doux que j’ai déjà utilisé à plusieurs reprises : le SLSA. Il est super pour confectionner des produits moussants, des shampoings solides et… bien d’autres choses ! Pour en savoir plus, lisez la suite.

Qu’est-ce que le SLSA ?

Le SLSA est un tensioactif anionique. Avant d’aller plus loin, je vais définir ce qu’est un tensioactif, parce que c’est selon moi capital pour comprendre pourquoi ils sont importants dans les produits lavants. Ne vous en faîtes pas, ce ne sera ni long (enfin pas trop), ni compliqué.

Pour se représenter un tensioactif, l’image la plus parlante est un… spermatozoïde en fait. Je sais ce n’est pas très glamour mais au moins je suis sûre que tout le monde voit à quoi ça ressemble ! Si vous ne voyez toujours pas, un tensioactif c’est schématiquement ça :

Il se sépare donc en deux parties :

  • Une tête que l’on appelle « hydrophile », c’est-à-dire qu’elle aime l’eau.
  • Une queue que l’on appelle « lipophile », c’est-à-dire qu’elle aime l’huile, le gras.

Le tensioactif va donc se mettre à la frontière entre la phase aqueuse et la phase grasse. En présence d’une salissure (que ce soit sur le corps ou les cheveux), les tensioactifs vont s’organiser ainsi :

On appelle cela une micelle. Les tensioactifs vont venir « emprisonner » les salissures et lors du rinçage, elles vont être emportées avec l’eau. Les tensioactifs, et en particulier les tensioactifs anioniques, ont ainsi un rôle détergent.

Le SLSA est un tensioactif dérivé des acides gras de l’huile de coco. Ses propriétés ? Très doux, non irritant, non agressif, et surtout de belles propriétés moussantes. Ses propriétés détergentes ne sont pas très fortes, il est donc souvent utilisé en association avec un autre tensioactif (le SCI par exemple) dans les shampoings solides.

Pourquoi le SLSA ?

Pour formuler un shampoing solide ou plus généralement un produit lavant, un tensioactif est indispensable. Et quand je peux, je mets systématiquement du SLSA. Pourquoi ? Parce que ce tensioactif est très doux. C’est parfois ce que l’on reproche aux tensioactifs, d’être assez irritants, particulièrement pour les cheveux. Alors que le SLSA est connu pour être non irritant et tolérant de la peau. Mais au-delà de sa douceur, il a une propriété que j’adore : c’est un très bon moussant ! Il ne faut pas oublier que la mousse ce n’est que du marketing. Ce n’est pas parce qu’un produit ne mousse pas qu’il ne lave pas, et inversement. Tout au plus, c’est un indicateur de rinçage. Mais psychologiquement, c’est encore assez dur (en tout cas pour moi) d’utiliser des produits qui ne moussent pas du tout. Le SLSA a la propriété de former une mousse dense, onctueuse, et qui résiste même à une eau calcaire ou en présence d’huile végétale. Seul, il lavera assez peu (et c’est parfois ce que l’on recherche) mais cette mousse … !

Ses utilisations

On peut retrouver deux grandes utilisations pour le SLSA.

La première, la plus classique et la plus connue, est de l’incorporer dans un shampoing solide. Généralement, on ne l’utilise pas seul en raison de son faible pouvoir lavant. Dans mon shampoing solide automnal par exemple, il est utilisé à hauteur de 10% en association avec le SCI qui est un autre tensioactif assez doux. Il apporte ainsi un côté non irritant et surtout une belle mousse.

La deuxième manière est la formulation de barres de douches. En associant du SLSA avec un beurre végétal, on obtient une sorte de « gel douche solide » très nourrissant et très doux pour la peau. Ces formules ont l’avantage d’être sans savon, ce qui peut être un plus notamment pour les peaux sensibles ou réactives.

Le SLSA peut également être ajouté dans une bombe de bain pour augmenter l’effet « moussant » ou dans la réalisation de crèmes de douches qui sont une association de SLSA et de cire émulsifiante n°1 (la crème se transforme en lait au contact de l’eau).

Mon avis

Le SLSA fait partie des tensioactifs que je recommande régulièrement car il est très doux et, je dois l’avouer, j’aime beaucoup la mousse. Je l’utilise souvent en association avec le SCI mais je compte prochainement tester des formulations plus innovantes comme la crème de douche.

Si vous avez une question ou si vous avez aimé mon article, n’hésitez pas à commenter et à partager !

Et pour connaître mes 5 indispensables en cosmétique home made, inscrivez-vous à la newsletter.

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.