Loading...

Zoom sur… la cire d’abeille

cire d’abeille

Quand j’ai écrit ma newsletter dans laquelle je présente mes 5 indispensables, j’ai dû faire certains choix pour ne garder que 5 ingrédients. Et j’ai eu beaucoup de mal à décider ce que je devais faire de la cire d’abeille. Comme finalement elle n’a pas eu l’honneur d’être dans ma newsletter, je me suis dit qu’elle méritait au moins un article !

Qu’est-ce que la cire d’abeille ?

Les abeilles sécrètent de la cire qui sert à former les cellules qui contiendront de jeunes abeilles. Cette cire est récupérée en même temps que le miel. Aujourd’hui, on peut trouver trois types de cire d’abeille à usage cosmétique. La première, la cire d’abeille jaune, est « brute ». Elle n’a subi aucun traitement et se présente souvent sous forme de morceaux grossiers. Elle est caractérisée par une couleur jaune et une odeur de miel assez prononcée. Le deuxième type est la cire d’abeille blanche. Elle a été purifiée pour enlever la couleur jaune qui peut gêner dans la formulation de cosmétiques. Son odeur est également moins présente. Les propriétés des deux cires sont équivalentes, vous pouvez utiliser indifféremment l’une ou l’autre. La troisième cire est appelée « cera bellina ». Il s’agit d’une cire d’abeille qui a été modifiée pour qu’elle ait une meilleure affinité avec l’eau, qu’elle soit plus stable dans les recettes et plus faciles à formuler. C’est souvent cette cire que j’utilise, notamment pour éviter les cristallisations dans les baumes.

Pourquoi la cire d’abeille ?

La cire d’abeille a de nombreuses propriétés. Sa propriété la plus intéressante est sa fonction texturante, voir même durcissante. Les cires de manière générale sont les seuls ingrédients en cosmétique naturelle qui fondent à une température très élevée (autour de 70°C). Quand le mélange revient à température ambiante, la cire est dispersée dans la formule et apporte de la dureté et de la tenue. La cire d’abeille est facile à formuler et a également des propriétés filmogènes intéressantes (elle forme un film protecteur sur la peau ou les lèvres). Elle est très « grasse » mais parfaitement adaptées à des textures riches où la nutrition est essentielle.

Ses utilisations

Ce qui m’a fait hésiter à la mettre dans mes indispensables, c’est le nombre d’utilisations de la cire d’abeille. Déjà, elle est essentielle dès que vous voulez faire une formule sous forme de stick ou une formule « dure » : baume à lèvres (en stick ou en pot), déodorant, rouge à lèvres, baume en tout genre (mains, pieds, corps, baume du tigre…). Il est également très utile dès que vous voulez rajouter un côté filmogène et onctueux à une crème : crème pour la nuit, cold-cream… A très faible pourcentage la cire d’abeille peut aussi jouer le rôle d’épaississant en phase grasse. Elle s’utilise généralement entre 5 et 20% en fonction de la texture souhaitée.

Mon avis

C’est vraiment un ingrédient que je prends plaisir à utiliser. Il permet de réaliser une palette de recettes assez large et que je sais qu’il ne prendra pas la poussière dans mon placard. En plus il est facile à mettre en œuvre (on le fait fondre et on l’ajoute au reste !). J’utilise aussi bien la cera bellina que la cire d’abeille jaune et je ne vois pas vraiment de différence. En tout cas il faut en avoir dans son placard c’est sûr !

PS : Certaines de mes lectrices sont peut-être vegans, alors je souhaitais quand même parler des alternatives de la cire d’abeille. Pour toutes mes recettes où vous voyez de la cire d’abeille vous pouvez utiliser de la cire de Candelilla (en mettre la même quantité ou un petit peu moins) ou de la cire de soja (en mettre un petit peu plus).

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à commenter ou à partager. Et si vous avez des questions, dîtes-le moi !

Vous pourriez aussi aimer

1 Commentaire

  • Esthelle 3 semaines auparavant Répondre
    Tu sais quoi, j’ai toujours pensé qu’il devait exister quelque part une recette pour faire l’egyptian magic qui contient de la gelée royale, du propolis, de l’huile d’olive, du miel, du pollen et de la cire d’abeille… Si tu as une recette, je suis preneuse!

Laisser une réponse