Loading...

Shampoing solide automnal

shampoing solide automnal (petit)

La petite histoire

Avec la venue de l’automne, les feuilles mortes tombent des arbres. Ben mes cheveux, c’est un peu pareil. Au moment du changement de saison, ils se mettent à tomber en masse (et je pense que je ne suis pas la seule !). Et plus ça va, plus leur état est catastrophique. Ils sont de plus en plus secs, indisciplinés et ternes (et emmêlés mais ça ne change pas de d’habitude). Arrivant à la fin de mon shampoing habituel, j’ai eu l’idée de me concocter un petit shampoing solide automnal pour redonner un coup de peps à mes cheveux et les aider à être en meilleure santé. Après quelques idées notées sur un coin de serviette au milieu d’un repas et un brainstorming intensif, j’ai formulé un cocktail explosif d’ingrédients pour faire du bien à mes cheveux fatigués. Si vous être curieuse d’en savoir plus, lisez la suite !

La recette du shampoing solide automnal

Pour 100g de shampoing (équivalent au shampoing en photo + un tout petit en plus) :

Pourcentage (%)IngrédientQuantité (pour 100g)
30%SCI30g
10%SLSA10g
12%Eau12g
10%Beurre de Karité10g
5%Huile de Nigelle5g
15%Poudre de Guimauve15g
9.5%Poudre d'Ortie9.5g
5%Poudre d'Hibiscus5g
3%Glycérine végétale3g
0.5%Huile essentielle d'Ylang-Ylang 0.5g18 gouttes

Avant toute préparation cosmétique, bien désinfecter son matériel et son plan de travail à l’alcool 70°. Ne pas oublier de se laver les mains. Pour peser les quantités utilisez une balance de précision.

Mode opératoire :

  1. Peser dans un bol les tensioactifs (SCI et SLSA) et l’eau. Mettre au bain-marie et chauffer jusqu’à ce que les tensioactifs fondent et forment une pâte
  2. Dans le même bol peser le beurre de Karité. Remettre au bain-marie jusqu’à ce qu’il soit fondu.
  3. Sortir le bol du feu et peser les autres ingrédients un par un en mélangeant bien après chaque ajout. Vous devriez obtenir une pâte avec une texture qui ressemble à du sable mouillé. Si elle est trop friable entre vos mains, vous pouvez ajouter un peu d’eau.
  4. Mettre dans un moule en tassant bien. Attendre quelques heures avant de démouler puis laisser sécher 48h à l’air libre avant de l’utiliser.

Si c’est la première fois que vous utilisez un shampoing solide, cela peut être un peu surprenant au départ. Contrairement aux shampoings liquides classiques, le shampoing solide automnal mousse très peu (mais la mousse ne lave pas, son intérêt est uniquement psychologique). Vous pouvez donc avoir l’impression que vous ne déposez pas de produit sur vos cheveux, ou qu’il ne lave pas. Ne vous découragez pas, après quelques utilisations vous prendrez l’habitude et vous verrez les nombreux avantages de ce shampoing solide : je le trouve nettement plus doux et respectueux des cheveux que le shampoing traditionnel. En plus, on peut lui incorporer des poudres avec des propriétés top.

Focus sur les ingrédients

SCI

Le SCI ou Sodium cocoyl isethionate est un tensioactif anionique dérivé de l’huile de coco. Pour parler des tensioactifs en deux mots (si ça en intéresse certaines je pourrais faire un article là-dessus), il s’agit de molécules comportant deux parties : une petite « tête » hydrophile (qui aime l’eau) et une longue « queue » lipophile (qui aime le gras). Ils servent d’agents lavants car ils vont capter le gras et vont l’entraîner avec l’eau au moment du rinçage. J’ai volontairement simplifié au maximum mais au moins vous avez une idée de ce dont je parle.

Le SCI est donc un ingrédient indispensable dans cette recette de shampoing solide automnal. En effet c’est principalement lui qui va avoir le rôle de laver les cheveux, c’est-à-dire éliminer les poussières, le gras en surplus… Il existe plusieurs tensioactifs mais le SCI a plusieurs avantages. Il est d’origine naturelle, est bien toléré par la peau et a un bon rapport effet lavant/ douceur. On peut trouver des tensioactifs qui sont plus lavants (comme le SCS) mais qui seront plus irritants pour le cuir chevelu. D’autres tensioactifs (comme le SLSA) sont très doux mais leur effet détergent est moindre. Le SCI est un bon compromis.

Malgré sa douceur, il s’agit tout de même d’un tensioactif. J’ai donc choisi de le doser « seulement » à 30%, contrairement à certaines recettes où on voit que le pourcentage de tensioactifs peut monter à 60% ou 70%. Mon shampoing solide automnal sera peut-être un peu moins solide et risque de s’user plus rapidement mais je garantis ainsi un respect de mon cuir chevelu (et c’est d’autant plus important au moment des changements de saison où il est sensibilisé).

 SLSA

Le SLSA ou Sodium lauryl sulfoacetate est également un tensioactif anionique dérivé de l’huile de coco. Il est plus doux que le SCI mais a aussi un pouvoir lavant moindre. C’est pour cela qu’il n’est jamais utilisé seul mais en association avec un tensioactif plus détergent (ici le SCI). Son gros avantage est son pouvoir moussant. Il faut savoir que la présence de mousse n’a aucun effet sur le lavage. Un produit peut très bien laver mais ne faire aucune mousse (oui au début c’est un peu surprenant). La mousse n’est qu’un repère psychologique pour l’utilisateur qui a l’habitude de voir un produit mousser (merci le marketing !). En passant au naturel, les produits moussent souvent beaucoup moins et il faut prendre l’habitude. Mais au début, un peu de mousse est toujours agréable et permet de faire une transition en douceur. Le SLSA permet d’ajouter un peu de mousse à ce shampoing solide automnal et le rendre plus agréable à l’utilisation.

L’eau

Normalement je ne dis jamais l’intérêt de l’eau dans une recette, c’est souvent assez évident. Ici, elle a simplement un rôle de liant. Elle va permettre de faire fondre les tensioactifs et d’obtenir une pâte homogène qui puisse se mettre dans un moule sans s’effriter. Au moment du séchage, toute l’eau va s’évaporer. C’est pour ça qu’il n’y a pas besoin de conservateur dans un shampoing solide. Pas assez d’eau et le shampoing va s’effriter. Trop d’eau et il sera mou et aura du mal à sécher. À choisir, préférez pas assez d’eau que trop (quitte à en rajouter après).

Le beurre de Karité

Avec les trois premiers ingrédients, on a déjà la base du shampoing. Il lave. C’est déjà bien nan ? Mais nous, on veut qu’il fasse plus que ça, beaucoup plus que ça ! On veut qu’il nourrisse, on veut qu’il démêle, on veut qu’il fortifie… mais n’allons pas trop vite. Commençons par le nourrir.

Je pense que je n’ai plus besoin de le présenter. Le beurre de Karité est clairement un de mes indispensables en cosmétique maison. Pour le soin des cheveux, il est traditionnellement utilisé par les femmes africaines. Les cheveux crépus ont une particularité : le sébum a beaucoup de mal à se répartir le long du cheveu et il est souvent très sec. Le beurre de Karité va nourrir en profondeur les cheveux et leur redonner de la brillance. Il est donc particulièrement intéressant dans un shampoing solide automnal. Il a un deuxième avantage non négligeable : sa texture de beurre permet d’apporter de la consistance et de la tenue au mélange. Personnellement j’utilise le beurre de Karité Nilotica qui est encore plus fondant à l’application.

L’huile de Nigelle

C’est l’huile incontournable pour les cheveux secs et fatigués. Oui, rien que ça. Elle est particulièrement appréciée dans les soins anti-chute pour cheveux. Ça commence à vous intéresser ? L’huile de Nigelle va fortifier les cheveux, les gainer et les protéger. Elle va aussi avoir une action purifiante et apaisante sur les cuirs chevelus irrités ou sensibles. Si vous souffrez de démangeaisons du cuir chevelu, c’est aussi cette huile végétale qu’il vous faut ! Pour résumer, son rôle dans ce shampoing solide automnal est d’apporter brillance, nutrition (ça reste une huile végétale donc elle va nourrir le cheveu) et une action apaisante et anti-chute. On commence à distinguer ce fameux cocktail explosif non ? 😉

Poudre de guimauve

A ne pas confondre avec la confiserie, quoique ! La guimauve est une plante vivace assez commune en Europe. Ses racines particulièrement riches en mucilages étaient autrefois utilisées pour la confection de la confiserie « guimauve » ! Ce sont ces racines qui sont également broyées pour obtenir la poudre de guimauve que l’on utilise en cosmétique. Ce sont les mucilages qu’elle contient qui sont particulièrement intéressants. Les mucilages sont des substances végétales constituées de polysaccarides qui gonflent au contact de l’eau jusqu’à former un mélange visqueux semblable à la gélatine (par exemple le lin contient également des mucilages et on peut ainsi réaliser un gel de lin). La poudre de guimauve est notamment reconnue pour ses excellentes propriétés démêlantes et gainantes. Elle est systématiquement conseillée pour le soin des cheveux emmêlés et indisciplinés. Elle protège, adoucit et protège les cheveux. Quand les cheveux sont secs, ils ont tendance à être emmêlés. Quand ils sont emmêlés il faut prendre plus de temps pour s’en occuper et si on ne le fait pas, ils deviennent de plus en plus secs. La poudre de guimauve permet de casser ce cercle vicieux et de retrouver volume et brillance.

Poudre d’ortie

L’ortie n’a pas bonne réputation, et c’est dommage. Pour l’anecdote, quand j’ai dit à mon chéri que j’avais mis de la poudre d’ortie dans mon shampoing solide automnal, il a fait une moue dubitative et m’a demandé si ce n’était pas dangereux. Et pourtant, la poudre d’ortie est complètement inoffensive. Elle a même de nombreuses vertus en cosmétique grâce à sa richesse en vitamines et en sels minéraux. Dans le soin des cheveux, la poudre d’ortie a une action reminéralisante : elle apporte aux cheveux les minéraux et vitamines nécessaires pour qu’ils soient plus forts et en meilleure santé. Elle est reconnue pour être très efficace dans la lutte contre la chute des cheveux. C’est un allié de taille dans cette recette de changement de saison. C’est également un régulateur de sébum très intéressant en cas de cheveux gras.

Poudre d’hibiscus

La poudre d’hibiscus est la dernière poudre que nous utilisons dans ce super shampoing solide automnal. Ses propriétés sont nombreuses et toutes plus intéressantes les unes des autres. Elle fortifie les cheveux et leur apporte de la brillance. C’est aussi un stimulateur de pousse très efficace et un actif anti-chute réputé. Pour les cheveux colorés dans les tons acajou comme les miens, elle ravive et protège les reflets de la coloration. Elle peut avoir un très léger effet colorant, c’est pour cela que je n’en ai mis que 5%. Si vous avez les cheveux blonds, vous pouvez retirer cette poudre et mettre à la place davantage de poudre d’Ortie ou de Guimauve. Avec ses propriétés fortifiantes et anti-chute, elle reste idéale dans cette saison où les cheveux sont abîmés et fatigués.

Glycérine végétale

La glycérine est seul agent hydratant de cette recette de shampoing solide automnal. Vu que le mélange ne contient que des poudres et des huiles (l’eau s’évapore), il peut être un peu asséchant pour les cheveux. Et c’est un effet indésirable que l’on veut absolument éviter puisque le but est justement de prendre soin des cheveux secs. Pour hydrater les cheveux tout en douceur, la glycérine est l’ingrédient parfait. À faible pourcentage (moins de 5%), elle apporte une hydratation intense et un toucher très doux. Elle vient également améliorer le glissement du shampoing. Elle agit en synergie avec les poudres qui ont des propriétés extraordinaires mais ont tendance à assécher. Attention, à plus de 5% elle a l’effet inverse. Il faut donc la doser avec modération. Mais à faible pourcentage elle fera des miracles sur les cheveux secs.

Huile essentielle d’Ylang-Ylang

L’huile essentielle d’Ylang-Ylang accumule les points forts pour les cheveux. Commençons par ses bénéfices directs : elle est capable de stimuler la pousse des cheveux et de lutter contre leur chute. Elle les rend également plus brillants et plus forts. C’est l’une des rares huiles essentielles qui a autant de propriétés pour les cheveux. En plus, elle a une odeur divine de fleurs (celles qui connaissent savent de quoi je parle !). L’Ylang-Ylang sert de fragrance dans ce shampoing solide automnal. À choisir, préférez acheter une huile essentielle d’Ylang Ylang III qui est de meilleure qualité que l’huile essentielle d’Ylang Ylang complète.

Et si je n’ai pas un ingrédient ?

Pour faire un shampoing solide c’est très simple : un/des tensioactifs, de l’eau, de l’huile/beurre, des poudres et éventuellement des actifs. C’est personnalisable à l’infini. Mais pour cette recette de shampoing solide automnal, j’ai concocté un mélange d’ingrédients bien particulier. Comment faire s’il vous en manque un ? Pour le savoir, lisez la suite !

Et si je n’ai pas de SCI ?

C’est un peu le seul ingrédient indispensable dans un shampoing solide. Il faut un tensioactif. Mais il en existe d’autres me direz vous. Le problème c’est qu’aujourd’hui il n’y a que 3 tensioactifs vraiment utilisés et connus en cosmétique home made : le SCS, le SCI et le SLSA. Le SCS est trop irritant, surtout à hauteur de 30%, et le SLSA est certes doux mais pas assez détergent. Ne vous inquiétez pas, si vous achetez du SCI vous ne serez pas déçue. Vous pourrez l’utiliser pour faire n’importe quel shampoing (solide ou non) et gel douche. Il est tellement apprécié que cet été il y a eu une grosse rupture de stock de SCI. En cosmétique maison c’était un ingrédient très recherché et dès qu’une boutique en avait de nouveau elle se faisait dévaliser !

Et si je n’ai pas de SLSA ?

Le SLSA est légèrement détergent mais sa principale fonction est de faire mousser ce shampoing solide automnal. Si vous n’êtes pas particulièrement attachée à la mousse, vous pouvez tout simplement le remplacer par 10% supplémentaire de SCI. Si vous préférez quand même quand ça mousse, remplacez le SLSA par du SCI et au lieu de mettre 12% d’eau mettez-en 8% + 3% de Mousse de Babassu qui est un co-tensioactif liquide. Le SLSA est aussi utilisé pour faire des boules de bain par exemple.

Et si je n’ai pas de beurre de Karité ?

Vous pouvez utiliser n’importe quel beurre au même pourcentage mais le rendu ne sera pas tout à fait le même. Avec un beurre de cacao par exemple le shampoing solide sera un peu plus dur alors qu’il sera légèrement plus mou avec du beurre de mangue. Vous pouvez également utiliser un beurre « fait maison » à partir d’huile végétale et de cire d’abeille ou d’alcool cétéarylique. Selon les envies ou ce que vous avez vous pourrez donc utiliser un beurre d’avocat ou de noisette par exemple.

Et si je n’ai pas d’huile de Nigelle ?

L’huile de Nigelle est particulièrement efficace contre les effets du changement de saison sur les cheveux. Elle les renforce et limite leur chute. Mais si vous n’en avez pas, vous pouvez la remplacer par n’importe quelle huile végétale qui corresponde à votre type de cheveu. Pour les cheveux bouclés ou frisés, prenez par exemple de l’huile de brocoli. Si vous avez envie d’accélérer la pousse de vos cheveux, l’huile de Ricin est conseillée. Pour un shampoing familial qui va à tous les cheveux, choisissez l’huile de Jojoba. Si vous avez une problématique particulière, n’hésitez pas à m’en parler en commentaire 😉 Mais n’importe quelle huile végétale peut convenir.

Et si je n’ai pas de poudre de Guimauve ?

Il n’existe pas beaucoup de plantes que l’on puisse trouver sous forme de poudre qui contienne une forte proportion en mucilages ayant une action démêlante. En fait je ne connais que la Guimauve. Sa composition est très particulière et il est difficile de lui trouver un équivalent. Cependant si vous n’en avez pas vous pouvez la remplacer par de la poudre de Kapoor Kachli (une plante indienne) qui a elle aussi des propriétés démêlantes. Si vos cheveux sont bruns (ou plus foncé) ou acajou, vous pouvez également mettre à la place davantage de poudre d’Hibiscus qui a une action sur les cheveux difficiles à coiffer.

Et si je n’ai pas de poudre d’Ortie ?

La poudre d’Ortie est utilisée dans ce shampoing solide automnal principalement pour ses propriétés anti-chute. D’autres poudres de plantes ont des propriétés similaires comme notamment la poudre de Fenugrec, la poudre d’Amla ou de Moringa. Toutes ces plantes ont des propriétés super mais j’ai quand même un faible pour l’Ortie qui est à la fois anti-chute et reminéralisante.

Et si je n’ai pas de poudre d’Hibiscus ?

Dans l’absolu vous pouvez la remplacer par toutes les poudres que j’ai cité au-dessus. Si vous n’en avez pas ou ne voulez pas en mettre à cause de cheveux clairs par exemple, le Fenugrec a des propriétés qui lui ressemblent et l’avantage de ne pas colorer, même les cheveux clairs. Le henné neutre, qui ne colore pas, a également d’excellentes propriétés pour les cheveux. Vous pouvez aussi utiliser de la poudre d’Orange qui a en plus une action démêlante (si vos cheveux sont très indisciplinés ou emmêlés). En termes de poudre, vous avez pas mal le choix donc faites en fonction de ce que vous avez !

Et si je n’ai pas de Glycérine végétale ?

La glycérine végétale est un plus non négligeable dans pas mal de recettes. Elle apporte un côté doux à la formule et surtout une hydratation intense et en profondeur (à moins de 5%). J’en utilise dès que je peux et je la trouve particulièrement importante ici car c’est le seul ingrédient qui soit hydratant (l’eau s’évapore au moment du séchage) et qui soit dispersible dans les poudres et les huiles. Si vous n’en avez pas, n’en mettez pas. Mais utilisez un après-shampoing ou un masque hydratant ensuite pour ne pas assécher les cheveux.

Et si je n’ai pas d’huile essentielle d’Ylang-Ylang ?

L’huile essentielle d’Ylang-Ylang apporte notamment de la brillance aux cheveux. Il n’y a pas d’autre huile essentielle qui ai les mêmes propriétés. Si vous en avez, vous pouvez cependant la remplacer par de l’huile essentielle de Bay St Thomas qui est connue pour stimuler la pousse et limiter la chute des cheveux (ce qui est notre objectif ici !). Si vous n’avez aucune de ces deux huiles essentielles, mettez simplement la fragrance de votre choix pour parfumer ce shampoing solide automnal.

Mon avis

Après avoir réalisé ce shampoing solide, j’ai trépigné d’impatience pendant 48h pour pouvoir l’utiliser. J’avais hâte de connaître le résultat ! Et ben je n’ai pas été déçue. Pendant le shampoing j’ai déjà vu que mes cheveux étaient moins emmêlés et j’ai eu moins de mal à passer la brosse après. Sur le court terme, le lendemain du shampoing, j’ai touché mes cheveux et je les ai sentis super doux. En me regardant dans le miroir j’ai aussi vu qu’ils étaient très brillants ! Après quelques utilisations, je laisse beaucoup moins de cheveux sur ma brosse et je vois qu’ils sont plus forts et en meilleure santé. Je continue encore à l’utiliser avec plaisir !

Si vous avez aimé cet article ou si vous avez une question, n’hésitez pas à commenter ou à partager !

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires (8)

  • Esthelle 2 mois auparavant Répondre
    Hello!
    C’est une recette qu’il me faudrait prendre le temps de faire… Mais même en vacances, je suis overbookée!
    Bonne journée.
    Le Labo de Cat 2 mois auparavant Répondre
    Promis en 15 minutes top chrono elle est faite 😉 et puis pas besoin de vérifier la température au bain-marie, ça fond tranquillement 😀
  • Evelyne 1 mois auparavant Répondre
    Bonjour, et merci de nous partager vos recettes ! Je suis sensible au fait que contrairement à bien d’autres qui bidouillent un peu n’importe comment, vous avez fait des études de chimie donc vous savez ce que vous faites. J’ai juste une question sur cette recette en particulier, qui me tente bien à cause du pourcentage relativement faible de tensio-actifs : est-ce que vous pensez que ça peut aider à réguler des cheveux gras, ou est-ce que c’est trop riche ? Merci d’avance !
    Le Labo de Cat 1 mois auparavant Répondre
    Bonjour,
    Merci pour votre remarque. C’est vrai que mes connaissances en chimie m’aident à formuler et à faire la part entre les allegations marketing et les vraies propriétés. Concernant le shampoing solide, je l’ai utilisé sur mes cheveux à tendance grasse sans aucun problème, et j’ai même pu espacer les shampoings. Au moment du lavage n’oubliez pas de rincer abondamment vos cheveux et n’hésitez pas à me faire un retour sur son utilisation (par mail ou en commentaire).
  • Evelyne 1 mois auparavant Répondre
    Merci pour votre réponse rapide ! Dès que je peux, je m’y mets ! Je cherche à espacer mes shampoings… et c’est tellement pratique, un shampoing solide ! Ceux que j’ai déjà fabriqués étaient très bien au début, mais à la longue finissaient par assécher les cheveux (les 60% de tensioactifs n’y étaient sans doute pas étrangers), donc je ne fais plus ces recettes. Et le mettrai de la poudre de Kachur sugandhi à la place de celle d’hibiscus, vu que mes cheveux sont blancs. Et je vous fais un retour après utilisation !
    Le Labo de Cat 1 mois auparavant Répondre
    Oui 60% de tensioactifs c’est clairement excessif ! Avec 40% dont 10% de SLSA le shampoing sera peut-être un peu moins dur et fondra un peu plus vite mais il n’asséchera pas les cheveux.
  • Kristel 3 jours auparavant Répondre
    Bonjour,

    je découvre votre site et je l’adore !!!! Bravo pour ce travail 😉
    Je suis débutante +++++ et je viens de découvrir les shampoing solides 🙂

    J’aimerai tenter de m’en fabriquer un, j’ai donc passer une petite commande sur AZ 😀

    Par contre je n’ai pas de SLSA.

    Je n’ai que du SCS et et SCI, comment les doser ensemble pour cette recette ci ?

    Concernant la poudre d’hibiscus je n’en ai pas non plus, puis-je la remplacer par la poudre d’amla ? Egalement au même dosage ?

    Dernière petite chose ^^ je vois qu’il y a des huiles essentielles dedans, même principe que les produits à base d’HE, ne pas utiliser le shampoing pendant les 2 jours par semaine d’arrêt des produis à base d’HE ?

    Merci d’avance pour vos réponse 😉

    Le Labo de Cat 3 jours auparavant Répondre
    Bonjour,
    Merci pour ton commentaire déjà ! Si ce n’est pas déjà fait, je te conseille de t’inscrire à la newsletter, elle est faite spécialement pour les débutantes 😉
    Alors :
    – Le SLSA a surtout un effet moussant. Si tu n’en as pas mets 40% de SCI uniquement, le SCS est trop irritant à mon avis.
    – Pas de souci pour la poudre d’Amla au même dosage.
    – Alors si tu te fais un shampoing tous les jours oui, sinon ce n’est pas la peine vu qu’il y aura des jours où tu ne l’utilisera pas.
    J’espère avoir répondu à toutes tes questions 😀

Laisser une réponse