Loading...

Post coup de gueule – les recettes Pinterest

Post coup de gueule - recettes Pinterest

Aujourd’hui, je viens pour faire un petit post coup de gueule. Ça n’arrive pas souvent, mais parfois dans le monde de la cosmétique maison il y a des choses qui me choquent. Et aujourd’hui je voudrais vous parler des recettes Pinterest pour réaliser des cosmétiques home made.

Et comme une image vaut plus que mille mots, je vous ai sélectionné 6 recettes qui m’ont fait tiquer. Evidemment je vous expliquerai pourquoi et ce qu’il faudrait changer pour qu’elle soit correcte.

On ira dans l’ordre croissant de coup de gueule : de l’erreur de formulation à la recette vraiment dangereuse. Et à la fin je vous donnerais quelques conseils pour évaluer une recette que vous trouvez sur Internet. Tout un programme ! Alors allons-y !

shampoing solide - recettes Pinterest

La recette de shampoing solide – Erreur de formulation

Quel est le problème ?

On commence en douceur avec cette recette Pinterest de shampoing solide. A priori rien de surprenant : la recette est en pourcentage (bon point !), il n’y a pas d’huiles essentielles (je vous expliquerai plus tard pourquoi c’est un point de vigilance) et les ingrédients sont assez peu nombreux. Mais quand on s’y connaît un peu en shampoing solide, on se méfie très vite. Les deux choses qui m’ont faites tiquer :

  • 60% de SCI. Le SCI, pour celles qui ne le savent pas, est un tensioactif qui permet dans un shampoing solide d’assurer le lavage. Je l’utilise moi-même dans mon shampoing solide automnal donc pas de problème. Plus le pourcentage de SCI est élevé, plus le shampoing est dur et plus on peut faire de shampoings avec. Mais plus il est élevé, plus il est irritant pour le cuir chevelu. Je n’en utilise pas plus de 30% personnellement. Avec le double de SCI, au bout de quelques utilisations vous risquez fort de vouloir retourner aux shampoings industriels à cause de pellicules, irritations, et autres joyeusetés !
  • 30% de beurre d’amande. Alors je n’ai rien contre le beurre d’amande dans l’absolu. Même si c’est hyper gras. Mais si vous avez les cheveux très secs pourquoi pas. Le problème c’est qu’à hauteur de 30%, même si vous avez les cheveux comme de la paille vous allez vous retrouver comme une friteuse. C’est un pourcentage beaucoup trop élevé pour un shampoing solide. En plus il risque tout simplement de rester très mou même après séchage.

Comment y remédier ?

Pour rester sur la même base il faut diminuer le pourcentage de SCI à 40% et diminuer le pourcentage de beurre d’amande à 10%. Avec les 10% d’eau, il reste 40% d’ingrédients à rajouter ; Mettez les poudres de votre choix : poudre de guimauve, poudre d’hibiscus, poudre d’orange, Amla, Shikakaï… vous avez le choix !

Comment ne pas tomber dans le piège ?

Comparer. Toujours comparer. Quand on trouve une recette Pinterest (ou autre) de shampoing solide par exemple, chercher « recette de shampoing solide » sur Google. Ouvrir 5 liens et voir s’il y a des ingrédients qui reviennent, et surtout des proportions « standard » : une émulsion légère avec 60% d’huile ? Attention ! Un baume à lèvres en stick sans cire d’abeille ? Attention ! Avant de « gâcher » des matières premières (car quand on échoue on apprend, on ne gâche jamais rien), documentez-vous sur ce qui se fait par ailleurs.

dentifrice - recettes Pinterest

La recette de dentifrice – Mauvais à long terme

Quel est le problème ?

J’avoue j’ai enregistré cette image pour un problème en particulier, mais au moment de la rédaction de l’article je l’ai de nouveau regardée et j’ai vu plusieurs autres petits détails qui posent problème.

D’abord, je vais le crier haut et fort, je déteste les recettes, et pas seulement les recettes Pinterest, en nombre de cuillères (à café ou à soupe). Je sais que c’est très pratique, que c’est intuitif et que ça rend la cosmétique maison facile. Mais je n’aime pas ça. Déjà parce que ça ne veut rien dire. Vous n’avez pas la même cuillère à café que moi, et j’ai même plusieurs tailles de cuillère à café chez moi. Une cuillère à café ce n’est pas une quantité, ce n’est pas précis. Et je voudrais que vous vous habituiez à la précision en cosmétique, parce que c’est essentiel. Sinon vous allez forcément finir par faire une boulette. Et plus vous ferez des recettes avec des pourcentages, plus ils auront l’air faciles à maîtriser, promis juré !

Deuxième détail : « 5 gouttes d’HE de menthe ou de citron ». Disons que j’ai deux huiles essentielles de menthe chez moi : la menthe poivrée et la menthe des champs. Je mets quoi ? C’est un gros travers des recettes Pinterest : ne jamais préciser de quel type d’huile essentielle il s’agit. Huile essentielle de lavande : fine, vraie, aspic ? Huile essentielle d’eucalyptus : globulus, staigeriana ? En fonction de l’huile essentielle, les propriétés peuvent être complètement différentes (si ça intéresse je ferais un article là-dessus), alors il est capital de préciser de laquelle il s’agit.

Le problème principal

Au niveau des proportions, je n’ai rien à dire. C’est plutôt un ingrédient qui me pose un problème : le bicarbonate de soude. Je vous vois froncer les sourcils d’ici. Le bicarbonate est anti-tâche, il a aussi la réputation de blanchir les dents. Petit problème : il est abrasif. Trop abrasif. Utilisé quotidiennement, il risque de vous abîmer les dents et de les fragiliser. C’est pour cela que les sites de référence conseillent de l’utiliser ponctuellement, une fois par semaine, en plus de son dentifrice doux habituel. Aucune mention de cet avertissement sur cette recette. J’ai voulu aller au fond des choses et je suis allée voir sur le site où la recette est publiée. Aucune mention des précautions à prendre non plus. Alors attention ! Le bicarbonate de soude dans le dentifrice, une fausse bonne idée ! (Sauf à très faible pourcentage mais ici il y en a 25% !)

Comment y remédier ?

Remplacez le bicarbonate de soude par de l’huile de coco ou de la fécule de maïs dans cette recette Pinterest. Le dentifrice sera plus doux et plus agréable. Pour l’huile essentielle, il s’agit probablement de la menthe poivrée. Mais on trouve un tas de bonnes recettes sur Internet, donc je vous conseille d’en choisir une autre plus rigoureuse !

Comment ne pas tomber dans le piège ?

On peut comparer, mais malheureusement beaucoup de recettes ont ce travers du bicarbonate du soude. Pourtant si vous tapez « bicarbonate dentifrice » vous verrez qu’il est déconseillé en usage régulier en forte quantité. Mais comment auriez-vous pu le savoir ? Déjà, commencez par fuir toutes les recettes en cuillères à café et aux noms d’huiles essentielles trop vagues. Vous éliminerez beaucoup de formulations douteuses. Pour le reste, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. C’est en pénétrant le monde merveilleux de la cosmétique maison, en lisant des articles, en posant des questions qu’on apprend et qu’on ne se fait plus avoir.

nettoyant - recettes Pinterest

Le nettoyant multi-usages – La recette inutile

Quel est le problème ?

Mis à part les problèmes de quantité que j’ai déjà pointés (mais il s’agit ici d’un produit ménager donc je suis moins pointilleuse là-dessus), il y a un détail qui rend cette recette Pinterest sans intérêt. Vous ne voyez pas ? Indice : mis ensemble, ils s’annulent. Toujours pas ? Alors lisez la suite.

Le bicarbonate de soude est très apprécié en cosmétique home made. Pour les dentifrices, les déodorants, mais aussi les produits ménagers. Il a notamment la propriété d’être anti-bactérien.

Le vinaigre blanc est aussi un très bon ingrédient. On le voit dans toutes les recettes de grand-mère. Il est souvent utilisé pour le nettoyage de tout type de surfaces.

Le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc utilisés ensemble sont complètement inutiles. Pourquoi ? Pour ça il faut faire un petit peu de chimie. Promis, ce sera facile. Le bicarbonate est un ingrédient dit basique, comme la Javel par exemple. Son pH est autour de 12. Le vinaigre blanc est un ingrédient dit acide, comme le jus de citron. Son pH est aux alentours de 4. Ces deux ingrédients, pris indépendamment, se dissolvent dans l’eau et ont des actions très intéressantes. Mais lorsqu’ils sont placés ensemble dans l’eau, il se passe une réaction chimique. Pour celles que ça intéresse, il s’agit grossièrement de OH- + H3O+ = 2H2O. Traduction ? Le bicarbonate et le vinaigre sont consommés pour former … de l’eau.

Donc si on reprend la recette Pinterest du nettoyant multi-usage, en fait on a mis de l’eau avec du liquide vaisselle. Pas très home made tout ça, et puis pas top le liquide vaisselle pour nettoyer le sol !

D’ailleurs je ne comprends pas le choix d’utiliser un produit du commerce, donc potentiellement cracra, dans une recette « faite maison ». Mais ça c’est un avis personnel après tout donc je m’étendrai pas là-dessus.

Comment y remédier ?

Choisissez une recette qui ne contient pas ces deux ingrédients à la fois. Les recettes avec du savon de Marseille par exemple sont particulièrement intéressantes.

Petite nuance quand même : le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc peuvent être intéressants dans une situation bien spécifique : les préparations minutes. La réaction entre ces deux ingrédients a, sur l’instant, une action nettoyante.  Si vous comptez utiliser toute la préparation sur le moment, ce type de recette peut donc fonctionner. Mais si vous la conservez, même quelques heures, la réaction aura déjà eu lieu.

Comment ne pas tomber dans le piège ?

Comparer, c’est le grand secret. Se documenter, lire des blogs, lire des articles. Si vous êtes ici c’est que vous avez déjà cette curiosité et c’est super.

Après dans ce cas précis ce n’est pas très grave : vous allez juste laver votre baignoire avec de l’eau et du liquide vaisselle.

baume à lèvres - recettes Pinterest

Le baume à lèvres – Attention aux huiles essentielles

Quel est le problème ?

Cette recette Pinterest est un peu un combo de tous les trucs qui m’énervent dans les recettes qu’on peut trouver sur Internet.

Déjà, les quantités sont en cuillère à café. Je vous ai déjà dit pourquoi je n’aimais pas ça, et je ne vais pas me répéter. C’est imprécis surtout « deux cuillères à café de beurre de karité » : deux cuillères à café comment ? Pleines ? Bombées ? Rases ? Pas facile de mesurer avec un ingrédient solide comme le Karité.

Deuxième problème : l’huile essentielle de lavande. Comme je l’ai dit au-dessus, quelle lavande ? Aspic ? Vraie ? Fine ? Les trois n’ont pas du tout les mêmes propriétés, la même tolérance, la même toxicité… Même pas moyen de s’aider de l’image puisque la bouteille d’huile essentielle est mise sur le côté.

Le problème principal

Mais le troisième problème est pour moi tout simplement la présence d’huile essentielle de lavande dans un baume à lèvre. Déjà, en termes d’efficacité. La principale problématique d’un baume à lèvres est de nourrir la peau abimée des lèvres. L’huile essentielle de lavande n’a aucune propriété de ce type. Autre gros problème : une huile essentielle n’a rien à faire dans un produit pour les lèvres. Les lèvres sont situées très près des muqueuses de la bouche et naturellement on se lèche les lèvres plusieurs fois par jour. On a donc un gros risque d’avaler de l’huile essentielle de lavande et il faut savoir que la voie orale est la plus « puissante » pour les huiles essentielles ;

Je mets donc ici un GROS GROS WARNING. Les huiles essentielles doivent être maniées avec précaution, et particulièrement par voie orale. L’huile essentielle de lavande n’ayant aucun intérêt dans un soin pour les lèvres, la balance bénéfices risques est très négative. Je soupçonne même cette huile essentielle de n’être là que pour l’odeur. Vu les kilos de plantes utilisés pour à peine quelques millilitres d’huile essentielles, c’est un vrai gâchis environnemental.

Comment y remédier ?

En fait si on oublie l’huile essentielle, cette recette Pinterest n’est pas si catastrophique que ça (par rapport à d’autres). La texture risque d’être molle sans cire d’abeille mais dans l’absolu pourquoi pas, le jojoba, le karité et le miel sont de très bons ingrédients.

Si c’est le miel qui vous as attiré sur cette image je peux vous proposer mon baume à lèvre réparateur au miel sans huiles essentielles 😉

Comment ne pas tomber dans le piège ?

Déjà, quand vous voyez une huile essentielle type lavande, eucalyptus, menthe, thym, romarin… vérifiez bien que le chémotype (c’est le nom scientifique pour dire le type d’huile essentielle) est bien indiqué. Si ce n’est pas le cas, méfiance ! Si vous avez un doute, un petit tour sur Google vous renseignera bien vite.

Ensuite, pas d’huile essentielle dans toutes les zones proches des muqueuses (bouche, zone intime, dans le nez) sauf prescription d’un aromathérapeute. Idem, pas d’huile essentielle sur une plaie ouverte, c’est souvent trop agressif. Pas de prise orale non plus sans la confirmation d’un spécialiste : on ne rigole pas avec les huiles essentielles. Elles ont l’air inoffensives car naturelles, mais elles sont en réalité très puissantes et dangereuses si mal utilisées.

huiles essentielles diffusion - recettes Pinterest

Diffusion d’huiles essentielles – Pas si inoffensif

Quel est le problème ?

Au départ, cette recette Pinterest propose différentes huiles essentielles à diffuser en différentes occasions (stress, fête, bien-être…). Je n’ai conservé que la partie « problématique » de l’image.

La diffusion d’huiles essentielles est à la portée de n’importe qui. Une bonne odeur, de jolis diffuseurs… de quoi attirer les débutants en aromathérapie. Et c’est très bien, parce qu’il faut bien commencer quelque part et que c’est comme ça que j’ai commencé l’aromathérapie. Mais attention, les bonnes odeurs sont parfois trompeuses. Toutes les huiles essentielles ne sont pas bonnes à diffuser !

Là, ce qui m’a fait « tilt » c’est la cannelle de Ceylan. De manière générale, c’est une huile essentielle assez compliquée à manipuler. En raison de sa forte concentration en cinnamaldéhyde, qui est allergène et irritant, elle doit être fortement diluée avant utilisation. Un test dans le pli du coude est impératif 48h avant utilisation. Pour ce qui est de la diffusion, elle est également déconseillée seule (elle peut être irritante pour les voies respiratoires). Ici, elle est en mélange. Sauvées ? Pas vraiment. Aucun dosage n’est prescrit. Pour quelqu’un ni ne connaît pas l’huile essentielle de Cannelle de Ceylan, la tentation peut être forte d’en mettre en majorité, vu son odeur très agréable, alors qu’elle doit être dosée à 10% maximum ! (Soit une seule goutte maximum dans un diffuseur classique). Et là ce n’est plus une histoire de dosage ou de risque de ne servir à rien : cette recette peut entraîner des problèmes de santé !

Vous trouvez peut-être que j’exagère mais avec les huiles essentielles je préfère être trop prudente que pas assez. Ce sont des produits extraordinaires s’ils sont bien utilisés. Mais ils nécessitent d’être rigoureux et de s’être bien informé. Pas comme dans cet article malheureusement.

Évidemment elle est fortement déconseillée en diffusion pour les femmes enceintes.

Comment y remédier ?

Si vous tenez absolument à conserver cette recette Pinterest, ne dosez l’huile essentielle de Cannelle de Ceylan qu’à 10% maximum : si vous mettez 10 gouttes dans votre diffuseur, une seule goutte d’huile essentielle de Cannelle est largement suffisante !

Vous pouvez sinon garder uniquement les deux autres ingrédients qui ne posent aucun problème en diffusion.

Mes huiles essentielles fétiches en diffusion (si vous cherchez par quoi commencer) : le Petitgrain Bigarade, hyper relaxant, et l’Ylang-Ylang, à l’odeur divine.

Comment ne pas tomber dans le piège ?

Déjà, quand vous voyez le mot « mélange », cherchez des proportions : s’il n’y en a pas, c’est mauvais signe.

Personnellement j’ai mis dans mes favoris cet excellent article de la Compagnie des Sens, qui recense toutes les huiles essentielles qui peuvent être utilisées ou pas en diffusion. Pour les huiles qui ne peuvent pas être diffusées pure, un dosage maximal est même indiqué. Il y a également un article dédié pour les femmes enceintes et les enfants. Avant chaque diffusion j’y jette un petit coup d’œil et je suis rassurée.

bain relaxant - recettes Pinterest

Les huiles essentielles pures dans le bain – brûlures garanties

Quel est le problème ?

Je crois que le titre en dit assez : ne JAMAIS mettre des huiles essentielles pures dans le bain. Parce que c’est ce qui est écrit dans cette recette Pinterest hein. Pas de sel, pas de dispersant, pas de phase grasse : juste de l’huile essentielle.

Mais quel est le problème après tout ?

Les huiles essentielles sont, comme leur nom l’indique, des huiles. Elles ne se mélangent pas (= ne sont pas miscibles) à l’eau. Si vous les mettez pures dans l’eau, que va-t-il se passer ? Elles vont flotter à la surface. Et venir au contact de votre peau. Et mis à part de rares huiles essentielles très bien supportées (type tea tree et encore), l’huile essentielle pure sur la peau ça brûle. Parce que c’est puissant, parce que ce n’est pas inoffensif. Je ne peux que déconseiller vivement cette recette. C’est dangereux. Et je ne rigole pas.

Que faire pour y remédier ?

Si vous voulez mettre ces huiles essentielles dans votre bain, c’est tout à fait possible. Il n’y a qu’à les disperser correctement. Vous avez globalement trois méthodes :

  • Le sel de bain : c’est la méthode la plus utilisée. Le sel va absorber les huiles essentielles et les disperser dans le bain pour les rendre inoffensives (pour résumer). Vous pouvez utiliser n’importe quel type de sel pour le bain (sel de la mer Morte, Himalaya, Epsom…) mais aussi du gros sel si vous en avez envie ! Les proportions peuvent être assez grossières : pour 6 gouttes d’huiles essentielles comptez une grosse poignée de sel (une quinzaine de grammes environ).
  • La boule de bain : c’est la version plus « évoluée » du sel de bain : en plus du sel, elle contient le plus souvent de la fécule de maïs, du bicarbonate de soude et de l’acide citrique qui va apporter un effet effervescent très apprécié par les petits et les grands. Vous pouvez aussi jouer sur les couleurs ou les décorations
  • Le Solubol. C’est un ingrédient vendu par Aromazone qui permet de disperser de l’huile dans de l’eau. Il est donc particulièrement adapté pour les bains. Il faut mélanger les huiles essentielles avec 4 fois leur quantité en Solubol. Ici comptez donc 24 gouttes en Solubol. Touillez et voilà ! Vous pouvez prendre votre bain en toute sécurité.

Comment ne pas tomber dans le piège ?

Pour commencer, si vous voyez une recette avec uniquement des huiles essentielles, méfiez-vous ! Sauf cas très précis, les huiles essentielles sont plus intéressantes et plus inoffensives si elles sont utilisées en mélange (crèmes, baumes, huiles de massage… les possibilités sont nombreuses !).

Et quand on parle d’huiles essentielles j’applique toujours un principe : si je ne suis pas sûre de la recette, je m’abstiens !

En résumé

Je vous ai peut-être fait un peu peur avec les huiles essentielles, et ce n’est pas mon intention. J’adore les utiliser et leurs propriétés peuvent être extraordinaire. Au niveau de ce blog je compte leur donner plus de place à poster davantage de recettes avec des huiles essentielles.

Mais ces ingrédients naturels très puissants doivent être maniés avec précaution : il est indispensable de lire la fiche technique d’une huile essentielle avant de l’utiliser (puis-je la diffuser ? Puis-je l’utiliser pure ?) et de se rendre compte des dangers si on s’en sert mal.

Au niveau des recettes Pinterest (mais pas seulement), il suffit souvent de bon sens pour se rendre compte qu’une recette cloche. Si vous avez un mauvais pressentiment, passez votre chemin ! L’Internet regorge de bonnes recettes (avec des pourcentages, des huiles essentielles précises et des formulations cohérentes). Et plus vous vous documenterez, plus ça vous sautera aux yeux. Les ressources sont nombreuses : les livres, les blogs de cosmétique, les groupes Facebook, les fiches techniques et les dossiers des fournisseurs (Aromazone et la Compagnie des Sens entre autres) … Profitez-en !

Pour conclure, je veux dire que cet article n’est pas une chasse aux sorcières. Je n’accuse personne. C’est juste mon petit coup de gueule personnel, je sais que quand j’étais plus débutante j’aurais pu me laisser tenter par des recettes très (trop ?) simples et que je n’ai pas envie que ça vous arrive.

Si vous avez aimé cet article ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à commenter / partager. Et si une recette Pinterest vous a tapé dans l’œil mais que vous n’êtes pas sûre de la formulation, postez-la en commentaire, je serais ravie de vous dire ce que j’en pense !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse