Loading...

Mousse nettoyante à l’Ortie

Mousse nettoyante à l’ortie

La petite histoire

Si vous avez déjà lu certains de mes articles, vous savez que j’ai une peau à problèmes. Elle est assez grasse, j’ai les pores dilatés surtout au niveau du nez et j’ai régulièrement des petits spots rouges et douloureux. Pour les méchants boutons, j’ai trouvé une solution très efficace : mon roll-on anti-imperfections. Pour resserrer mes pores et réguler la production de sébum, j’utilise aussi au quotidien mon oléogel pour peaux mixtes. Mais il y a un produit que je ne vous ai pas encore présenté : la mousse nettoyante à l’ortie. Moi qui ne supporte pas les savons classiques sur mon visage (même saponifiés à froid), cette mousse nettoyante permet d’éliminer en douceur les impuretés de la journée avant d’attaquer le reste de ma routine (je vous ferai un article à ce sujet d’ailleurs). En plus son application est super ludique avec une mousse épaisse et onctueuse.

Une fois n’est pas coutume, le contenant a son importance. Pour former une jolie mousse, vous devrez utiliser un flacon mousseur (ou « foamer » ). Vous pouvez recycler un flacon que vous avez déjà ou en acheter un (j’en ai trouvé notamment sur Amazon ou Aliexpress).

La recette de la mousse nettoyante à l’ortie

Pourcentage (%)IngrédientQuantité (pour 100g)
5%Mousse de Babassu5g
8%Glycérine végétale8g
34,2%Hydrolat d’Ortie34,2g
50%Eau déminéralisée50g
1,6%Solubol1,6g
0,4%Huile essentielle d’Ylang-Ylang III0,4g
0,8%Cosgard0,8g
0,05%Chlorophylle liquide0,05g2 gouttes

On désinfecte obligatoirement le matériel et les ustensiles à l’alcool 70°C et on se lave les mains. Pour une mousse nettoyante ce serait un comble qu’il soit contaminé par les bactéries 😉

Mode opératoire : peser chaque ingrédient un à un et mélanger après chaque ajout. Vérifier le pH (il doit être compris entre 5 et 7). Verser le mélange dans le flacon, le fermer et étiqueter. Voilà c’est prêt !

Appliquer la mousse sur le visage en faisant mien pénétrer en massant. Rincer et sécher doucement le visage.

Focus sur les ingrédients

Mousse de Babassu

La mousse de Babassu est un tensioactif très doux issu l’huile végétale de Babassu. Il a deux propriétés très interessantes. Tout d’abord, il a une action détergente très douce et respectueuse de la peau. Il est parfait pour nettoyer le visage, qui est une zone sensible, tout en douceur et sans l’agresser. Il est habituellement utilisé en association avec d’autres tensioactifs pour formuler des gels douches ou des shampoings mais dans cette recette le but est de laver le visage et d’éliminer les impuretés en douceur. Sa deuxième propriété qui fait tout l’intérêt de cette formule est son action moussante. La mousse de Babassu, comme son nom l’indique, permet de former une très belle mousse, onctueuse et légère. Même si la mousse ne lave pas vraiment et n’est qu’un support psychologique (quand ça ne mousse pas on a l’impression que ça ne lave pas), je trouve très agréable et surtout assez ludique de pouvoir appliquer cette mousse nettoyante à l’Ortie sur mon visage. Vous pouvez donc voir que cet ingrédient a vraiment deux propriétés qui conviennent parfaitement à notre produit.

Glycérine végétale

J’utilise très régulièrement la glycérine végétale dans mes produits. Elle est hydratante et humectante, c’est-à-dire qu’elle a la capacité de retenir l’eau contenue dans la peau. En effet la peau perd naturellement de l’eau (en moyenne 500 mL par jour) à travers le phénomène de perspiration. La glycérine va ralentir ce phénomène. Elle est particulièrement conseillée dans le soin des peaux sèches et déshydratées, mais c’est un ingrédient de choix pour tous types de peau. Puis c’est un soin rincé, j’en ai mis 8% mais dans les soins non rincés je ne monte pas au-delà de 5%. Dans. Tous les cas ne pas mettre plus de 10% de glycérine végétale car elle aurait l’effet inverse.

Hydrolat d’Ortie

L’hydrolat d’Ortie est un peu l’ingrédient « actif » de cette mousse nettoyante à l’ortie avec des propriétés spécifiques pour ma peau grasse. Elle est particulièrement conseillée dans le soin des peaux acnéiques, mixtes et grasses, car elle est purifiante et rééquilibrante. Elle est aussi multi-usages car si vous avez les cheveux à tendance grasse, l’hydrolat d’Ortie est également très intéressante. Je trouve également important de pouvoir valoriser cette plante qui a de nombreux bienfaits mais qui a malheureusement une mauvaise réputation (bonjour les balades en forêt…). L’intérêt principal de cette mousse nettoyante à l’Ortie est d’éliminer en douceur les impuretés mais si je peux en plus avoir une petite action sur ma peau grasse, je dis oui !

Eau déminéralisée

Rien à dire de particulier, mais simplement sur le plan pratique. Vous pouvez trouver de l’eau déminéralisée en supermarché. C’est l’eau la plus sûre pour formuler des produits cosmétiques car elle ne contient aucune impureté ni bactérie. La conservation du produit sera ainsi plus longue et plus sûre. Si vous n’avez que de l’eau en bouteille classique, vous pouvez la faire bouillir pour la stériliser en quelque sorte. Évitez dans tous les cas l’eau du robinet.

Solubol

Comme vous avez pu le voir dans la recette de cette mousse nettoyante à l’ortie, tous les ingrédients sont aqueux ou solubles dans l’eau, sauf l’huile essentielle. Pour que l’huile essentielle se solubilise bien dans le mélange et qu’il ne forme pas de grosses gouttes non miscibles à la surface, il faut utiliser un dispersant. Le solubol joue parfaitement ce rôle et permet d’utiliser les huiles essentielles en toute sécurité. Au niveau du dosage il faut en. Utiliser 4 fois plus que la quantité d’huiles essentielles.

Huile essentielle d’Ylang-Ylang

L’huile essentielle d’Ylang-Ylang est surtout connue pour son odeur fleurie très agréable. Mais elle a également des propriétés intéressantes pour la peau. Elle est purifiante et régulatrice, et très bien adaptée pour le soin des peaux grasses ou acnéiques. Donc en plus d’apporter un super parfum à cette mousse nettoyante à l’Ortie, elle a une action ciblée sur mon type de peau.

Cosgard

Conservateur indispensable pour toutes les préparations aqueuses. Il empêche le développement bactérien. Si vous n’en avez pas, c’est un ingrédient de base en formulation cosmétique qu’il est urgent de se procurer.

Chlorophylle liquide

C’est un colorant liquide qui permet d’apporter une couleur vert clair assez sympa à cette mousse nettoyante à l’Ortie. Elle est complètement facultative mais j’aime ajouter une touche de couleur à mes recettes.

Et si je n’ai pas un ingrédient ?

J’ai eu plusieurs retours de personnes qui aimaient bien cette partie, parce que sur certaines recettes ce n’est pas forcément évident de trouver une alternative à certains ingrédients. Parfois je considère certains d’entre eux comme indispensables (et cette fois n’échappe pas à la règle) mais la plupart du temps j’essaie de trouver un ou des ingrédients de substitution. Alors si vous voulez continuer à voir cette partie dans mes articles, n’hésitez pas à le dire en commentaire.

Et si je n’ai pas de mousse de Babassu ?

De tous les ingrédients, c’est le plus important et le moins remplaçable de cette mousse nettoyante à l’Ortie. C’est lui qui va permettre de former cette mousse onctueuse et épaisse si agréable. Il existe d’autres ingrédients qui moussent dans le homemade (le SLSA notamment) mais c’est le seul qui permette d’obtenir une telle texture. Un incontournable pour cette recette donc.

Et si je n’ai pas de Glycérine végétale ?

Comme je l’ai expliqué, la glycérine végétale est un hydratant et un émollient qui est intéressant à ajouter dans tous les formules, quelque soit le type de peau. Que ce soit une crème, un baume ou un gel la glycérine est toujours la bienvenue ! Vous pouvez aussi fabriquer des macérâts hydro-glycérinés qui se conservent très bien. Il a des propriétés assez spécifiques qui ne peuvent pas vraiment être remplacées. Si vous n’en avez pas (encore), vous pouvez simplement le retirer de la formule et reporter sa quantité sur l’eau.

Et si je n’ai pas d’hydrolat d’Ortie ?

L’hydrolat d’Ortie est un hydrolat peu connu et particulièrement adapté pour les peaux grasses ou les peaux à problèmes. Si vous avez ce genre de peau, vous pouvez également utiliser de l’hydrolat de Bambou, Tea Tree ou de Citron. Cette mousse nettoyante à l’Ortie peut être adaptée aux peaux sèches en utilisant de l’hydrolat de fleur d’Oranger, pour les peaux ternes avec de l’hydrolat de Lavande Fine ou les peaux matures avec de l’hydrolat de Rose de Damas. Si vous n’avez rien de tout ça, vous pouvez simplement remplacer l’hydrolat par de l’eau. La fonction essentielle de cette recette étant de nettoyer et d’enlever les impuretés, elle jouera quand même son rôle sans l’hydrolat.

Et si je n’ai pas de Solubol ?

Le Solubol permet de disperser les huiles essentielles dans une préparation aqueuse. Il est très utile dans de nombreuses recettes comme les gels, les lotions ou les préparations pour le bain. Si vous n’en avez pas, les huiles essentielles vont monter sous forme de gouttes pures à la surface et c’est là que ça peut devenir dangereux ! L’huile de Ricin sulfatée joue le même rôle, mais personnellement je n’en ai jamais utilisé. Si vous n’avez pas de Solubol évitez tout simplement de mettre des huiles essentielles, qui ne sont pas indispensables dans cette recette.

Et si je n’ai pas d’huile essentielle d’Ylang-Ylang ?

Si vous avez aussi une peau grasse/ acnéique, vous pouvez utiliser des huiles essentielles comme le Tea Tree, la Lavande vraie ou l’Eucalyptus Staigeriana. Attention au Tea Tree qui a une odeur qui peut déplaire. Sinon vous pouvez utiliser l’huile essentielle de votr choix en vérifiant sur la fiche technique qu’elle est bien adaptée à une utilisation cosmétique à hauteur de 0,4% et qu’il n’y a pas de contre-indication particulière pour son usage.

Et si je n’ai pas de Cosgard ?

Le Cosgard est un ingénient indispensable en cosmétique homemade qui permet de conserver toutes les préparations contenant de l’eau. Celles qui sont inscrites à ma newsletter savent de quoi je parle, pour les autres vous pouvez découvrir mes 5 indispensables à partir de la page d’accueil 😉 Sans Cosgard, vous ne pourrez pas conserver votre préparation plus de quelques jours et encore, elle devra être gardée au frigo. Donc si vous n’en avez pas, arrêtez tout et allez vous en procurer !

Et si je n’ai pas de chlorophylle liquide ?

La chlorophylle liquide permet simplement de colorer la préparation. Si vous n’en avez pas, vous pouvez simplement l’enlever ou la remplacer par un autre colorant soluble dans l’eau (vérifier sur la fiche technique).

Mon avis

J’adore cette mousse nettoyante à l’ortie. L’application est agréable, elle forme une mousse très épaisse et dense.  Le produit pénètre bien et laisse une peau douce et nettoyée. En plus elle sens super bon grâce à l’Ylang-Ylang. C’est la première étape de ma routine et je ne la changerai pas de sitôt !

Si vous avez aimé cet article ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à partager !

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse