Loading...

Mélange d’huiles essentielles contre les insomnies

synergie contre les insomnies

La petite histoire

Mon copain souffrait d’insomnies depuis des mois. Les cours et les examens le stressaient et il n’arrivait pas à dormir plus de quelques heures par nuit. Il existe bien des médicaments conventionnels qui aident à dormir, mais leurs effets secondaires sont parfois très lourds et il y a un certain risque de dépendance. J’ai donc fait des recherches poussées pour trouver une solution naturelle qui pourrait l’aider à s’endormir. En croisant des données venant de la Compagnie des Sens, d’Aromazone et de différents livres d’aromathérapie et en prenant en compte ce que j’avais dans mon placard, j’ai formulé un mélange d’huiles essentielles qui agissent en synergie contre les insomnies. Il est également utilisable par les enfants à partir de 3 ans et les femmes enceintes de plus de trois mois (mais réduire les doses dans ce cas).

La recette du mélange contre les insomnies (pour 5 mL)

  • Ravintsara : 1.25 mL = 15 gouttes (12.5%)
  • Marjolaine à coquilles : 1.25 mL = 15 gouttes (12.5%)
  • Lavande vraie : 1.25 mL = 15 gouttes (12.5%)
  • Petitgrain bigarade : 1.25 mL = 15 gouttes (12.5%)
  • Huile d’amande douce : 2.5 mL = 60 gouttes (50%)

Même s’il n’y a pas d’eau on désinfecte les ustensiles, le matériel utilisé et on se lave les mains.

Mode opératoire : peser chaque ingrédient et mélanger après chaque ajouter. Verser la préparation dans un flacon compte-goutte et étiqueter.

Faîtes impérativement un test d’allergie : mettez quelques gouttes du produit sur un pli du coude et attendez 48h. Si aucune réaction allergique ne se manifeste, vous pouvez l’utiliser en toute sécurité.

Le soir avant de vous coucher, utilisez 6-7 gouttes de ce mélange contre les insomnies et massez-vous le plexus solaire jusqu’à pénétration complète. Si vous vous réveillez pendant la nuit, vous pouvez respirer le flacon pendant quelques instants. Respectez la fenêtre thérapeutique (deux jours de pause par semaine) et évitez de vous toucher les yeux après avoir appliqué le produit.

Focus sur les ingrédients

L’huile essentielle de Ravintsara

Le Ravintsara joue le rôle de décontractant musculaire. Pour rentrer un petit peu dans le détail des propriétés de cette huile essentielle, elle contient de l’alpha terpinéol. Cette molécule a la capacité de perturber les échanges de calcium au niveau des cellules musculaires, responsable de la contraction des muscles. En perturbant ces échanges, le Ravintsara va donc jouer le rôle de décontractant musculaire, ce qui permet d’aider l’endormissement et de lutter contre l’insomnie. Le risque de réveil nocturne est également moins élevé. Utilisé en association avec d’autres huiles essentielles contentant des alcools monoterpéniques comme le Petitgrain Bigarade ou la Marjolaine à Coquilles, il va renforcer l’action du mélange.

L’huile essentielle de Marjolaine à coquilles

L’huile essentielle de Marjolaine à coquilles est l’huile essentielle de référence pour lutter contre les insomnies. Elle contient deux molécules très intéressantes : le sabinène et le terpinèn-4-ol à forte dose. Elles sont calmantes et relaxantes musculaire. Le terpinèn-4-ol a également d’autres propriétés. C’est un très bon anxiolytique qui va agir sur le système nerveux central : si vous avez tendance à ruminer vos problèmes de la journée avant de dormir, cette huile essentielle va vous aider à vous relaxer et donc à faciliter l’endormissement en inhibant les neurotransmetteurs responsables de l’excitation. C’est donc un ingrédient de choix pour cette synergie contre les insomnies.

L’huile essentielle de Lavande vraie

La lavande vraie a deux rôles dans ce mélange contre les insomnies. C’est tout d’abord un excellent spasmolytique, qui va calmer les contractions involontaires des muscles et donc favoriser l’endormissement. C’est une huile essentielle très bien tolérée, y compris par les femmes enceintes de plus de trois mois et les enfants de plus de trois ans. Elle a également une très bonne odeur, ce qui est très important dans le cas d’un produit qui peut sentir assez fort et est appliqué assez près du nez. C’est une huile essentielle très polyvalente que j’ai notamment utilisée pour mon baume pour les bobos du quotidien ou mon roll-on anti-imperfections.

L’huile essentielle de Petitgrain bigarade

L’huile essentielle de Petitgrain bigarade est l’huile essentielle relaxante par excellence. Elle est généralement utilisée pour lutter contre l’anxiété et le stress, qui sont souvent la source des insomnies. En synergie avec les autres huiles essentielles qui sont décontractantes musculaires, l’huile essentielle de Petitgrain Bigarade va favoriser l’endormissement. Elle est également utilisable en diffusion en cas de coup de mou ou de situation stressante (examens, travail…)

L’huile végétale d’Amande douce

Les huiles essentielles ne peuvent pas être utilisées pures mais doivent être diluées dans une huile végétale. Comme cette synergie contre les insomnies est appliquée en massage, l’huile d’amande douce est la plus adaptée. En effet elle pénètre facilement en « emmenant » les actifs avec elle et laisse la peau nourrie. Plus généralement c’est l’huile végétale qui est préconisée pour les huiles de massage notamment.

Et si je n’ai pas un ingrédient ?

Je passe beaucoup de temps pour composer des mélanges d’huiles essentielles qui agissent en synergie et assurent une efficacité maximale. Dans le cas de la lutte contre l’insomnie, j’ai aussi choisi des huiles essentielles bien tolérées et qui peuvent être utilisées par les femmes enceintes de plus de trois mois et les enfants de plus de trois ans. Ce sont également des huiles essentielles assez abordables et qui peuvent être utilisées pour d’autres usages. Je vous conseille donc de réaliser la recette de base pour une efficacité optimale. Cependant, des alternatives existent.

Et si je n’ai pas une/plusieurs des huiles essentielles ?

S’il ne vous manque qu’une huile essentielle, vous pouvez ne mettre que trois d’entre elle, en respectant le même dosage. Le mélange sera moins efficace contre les insomnies mais peut quand même faire l’affaire. Attention si vous enlevez l’huile essentielle de Marjolaine à coquille, c’est l’une des huiles essentielles clés et l’efficacité risque de considérablement diminuer.

Vous pouvez également utiliser de l’huile essentielle de Camomille Romaine à la place de la Lavande vraie ou du Petitgrain Bigarade.

Si vous avez du Lédon du Groéland, que personnellement je n’ai pas à cause de son prix, vous pouvez l’utiliser dans cette synergie à la place de la Ravinstara ou de la Marjolaine à Coquilles.

Pour les adultes uniquement et les femmes non enceintes, vous pouvez également utiliser de l’huile essentielle d’Ylang-Ylang, de Mandarine ou de Verveine odorante. Je ne peux cependant pas garantir dans ce cas l’efficacité de cette synergie.

Et si je n’ai pas d’huile végétale d’Amande douce ?

N’importe quelle huile végétale peut convenir. J’ai choisi l’huile végétale d’Amande douce car elle pénètre rapidement, que son odeur est légère et qu’elle est recommandée pour les massages. A choisir, préférez également une huile « grasse » qui pénétrera mieux à l’application. Huile d’Argan, de Jojoba, de Rose musquée… prenez ce que vous avez dans votre placard (mais pas d’huile de Nigelle par contre !). Si vous n’avez rien de tout ça, prenez l’huile végétale de votre choix.

Mon avis

Alors je ne vais pas donner mon avis mais celui de mon copain, qui a été mon cobaye volontaire. C’est mots sont « c’est magique » : il a vraiment vu une nette amélioration dans son sommeil, il s’endort en 5 minutes top chrono et ne se réveille (presque) plus pendant la nuit. Il réduit en ce moment les doses petit à petit mais ce mélange lui fait toujours beaucoup de bien. En ce moment j’en ai fait pour une amie qui a des insomnies très lourdes (elle est sous traitement médicamenteux et dors pendant la journée) et elle réduit actuellement doucement ses médicaments pour utiliser les huiles essentielles. Le bilan est plutôt positif, affaire à suivre !

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires (2)

  • Elisabeth 8 mois auparavant Répondre
    BRAVO pour votre initiative concernant le remplacement d’un ingrédient dans vos recettes. Bien trop souvent on renonce à sa fabrication car on ne sait pas par quoi le substituer ou si vraiment il n’est pas indispensable.
    Le Labo de Cat 8 mois auparavant Répondre
    Merci pour ce gentil commentaire !
    Ce n’est pas toujours évident, mais j’essaie de le faire à chaque fois parce qu’en tant que cosméteuse je sais que c’est assez frustrant de ne pas avoir l’ingredient qui nous manque, et surtout de ne pas savoir à quoi il sert !

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.