Loading...

Ma routine pour le visage

ma routine pour le visage

Aujourd’hui je vais vous parler de ma routine pour le visage. Si vous ne suivez pas mes articles, il faut savoir que j’ai une peau mixte à tendance grasse, avec des pores dilatés. J’ai aussi régulièrement quelques spots et points noirs. J’ai donc mis en place une petite routine que j’applique tous les soirs (même si en cette période de fête c’est pas vraiment ça) et les résultats sont au rendez-vous ! Je vais vous présenter les trois produits que j’utilise, comment je les utilise et enfin leurs effets à moyen terme sur ma peau. J’évoquerai aussi les manières d’adapter ces produits pour les différents types de peau. Tout un programme ! 

La mousse nettoyante à l’Ortie 

C’est le premier produit de ce trio du tonnerre pour ma routine pour le visage. Après une journée passée à travailler/vadrouiller/rester dans le lit à ne rien faire, la peau a accumulé à sa surface pas mal d’impuretés et de salissures. C’est encore plus le cas si comme moi vous habitez dans une grande ville où l’air peut être pollué. Avant d’appliquer un produit sur votre visage, je trouve important de la nettoyer. 

Je voulais aussi que ce soit un produit ludique à utiliser. Grâce au flacon foamer et à la présence de SLSA, on obtient une mousse dense et très onctueuse, et surtout facile à appliquer. Il se rince aussi très facilement. 

Au niveau de la composition, les deux ingrédients clés sont la mousse de Babassu et l’hydrolat d’Ortie

La mousse de Babassu est un co-tensioactif très doux. Il est dérivé de l’huile de Babassu et connu pour sa très bonne tolérance. Il va donc nettoyer la peau tout en douceur. C’est également un très bon moussant (d’où son utilisation dans cette mousse nettoyante). Il est peu voir pas détergent, mais c’est plus un avantage qu’un défaut : dans un produit pour le visage, il est important de ne pas irriter cette peau assez sensible finalement (surtout dans le cas des peaux grasses, si l’on élimine « trop » le film de sébum à la surface de la peau, le corps en produit encore plus). 

L’hydrolat d’Ortie est particulièrement conseillé pour les peaux mixtes et grasses. Elle purifie le visage et régule la production de sébum. Elle peut s’utiliser seule en spray sur le visage ou en tant qu’ingrédient dans la phase aqueuse d’une préparation cosmétique. C’est également un hydrolat polyvalent puisqu’il peut aussi être utilisé dans les soins pour les cheveux, notamment les cheveux gras. 

Ce produit est aussi très facile à réaliser et peut se conserver jusqu’à 6 mois grâce à la présence de Cosgard. 

L’hydrolat de Bambou 

Le deuxième produit de cette routine pour le visage est l’hydrolat de Bambou pur. Il sera appliqué en spray juste après avoir rincé la mousse nettoyante.  L’hydrolat de Bambou a de nombreuses propriétés. 

C’est un hydrolat qui convient à tous les types de peau. Il a un fort pouvoir hydratant et apaisant qui va plaire aux peaux sèches et sensibles. Mais il purifie également les peaux mixtes et les peaux à tendance acnéique. Le petit plus : il apporte un petit effet matifiant. Sa forte concentration en silice offre à la peau et toucher doux et soyeux qu’on ressent véritablement. L’odeur est assez légère et il se conserve assez bien (au frigo évidemment). 

Appliquer un hydrolat sur le visage permet aussi d’éliminer les traces d’impuretés ou de maquillage qui ne seraient pas partie après l’application de la mousse nettoyante. Elle enlève aussi les traces de calcaire venant de l’eau utilisée pour le rinçage et prépare la peau à l’oléogel. 

L’oléogel pour peaux mixtes 

L’oléogel pour peaux mixtes est le produit le plus « actif » de cette routine pour. Le visage. L’oléogel est un mélange entre de l’Aloe Vera et une huile végétale, et éventuellement des actifs, des huiles essentielles ou d‘autres ingrédients. L’intérêt de ce produit est qu’il est à la fois hydratant (grâce à l’Aloe Vera) et nourrissant (grâce à l’huile végétale) et c’est exactement ce dont a besoin la peau. La texture est très fraîche, très agréable, et je prends beaucoup de plaisir à l’appliquer. En ajoutant de la glycérine végétale, j’ai pu atténuer l’effet de « tiraillement » qu’on reproche parfois à l’Aloe Vera. Le produit pénètre également mieux et plus rapidement. 

Les ingrédients clés de cette recette sont l’Aloe Vera et l’huile de Noisette

Est-ce que qu’il faut vraiment que je vous représente l’Aloe Vera ? J’en parle très régulièrement, il fait même partie de mes indispensables (que vous pouvez découvrir en vous inscrivant à ma newsletter). L’Aloe Vera a de très nombreuses propriétés, mais je n’en citerai que quelques unes. C’est un excellent agent hydratant, apaisant, nutritif (il apporte à la peau des vitamines et des oligo-éléments essentiels à la peau) et réparateur cutanée. Toutes les peaux, quelque soit leur type, ont besoin d’hydratation et l’Aloe Vera joue très bien ce rôle. Il créé aussi un film protecteur sur la peau, la protégeant des agressions extérieures, et a une certaine activité purifiante.  

L’huile de Noisette est l’alliée des peaux mixtes et grasses. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les peaux grasses ont besoin d’huile, mais d’une huile avec un toucher assez sec et des propriétés spécifiques à ce type de peau. L’huile de Noisette est parfaite dans ce cas.  Elle est non comédogène, au contraire elle va réguler la production de sébum de la peau. Elle pénètre également rapidement et laisse un fini sec et soyeux sur la peau. L’huile de Noisette est également réparatrice et protectrice, ce qui est un vrai plus pour le visage (c’est une peau souvent soumise aux agressions extérieures). Son odeur est très légère et très agréable

Ma routine pour le visage

Maintenant que je vous ai présenté ces trois produits qui composent ma routine pour le visage, je vais vous expliquer comment je les utilise. Tout d’abord, j’applique ces produits plutôt le soir, après m’être démaquillée (quand je me maquille) pour éliminer également les restes de maquillage et les impuretés de la journée. Il est évidemment possible de le faire plutôt le matin, le maquillage tient bien du moment que l’oléogel a complètement pénétré (compter quelques minutes). J’utilise les produits de la manière suivante :

  • J’applique d’abord la mousse nettoyante à l’Ortie. Je prends le temps de me masser le visage et de faire pénétrer le produit. C’est un petit moment de plaisir et de réconfort pour moi. Je me rince ensuite doucement le visage, et je me tamponne le visage avec une serviette pour me sécher.
  • Je spray ensuite l’hydrolat de Bambou soit directement sur mon visage, soit sur un coton. J’applique ensuite l’hydrolat sur tout mon visage avec mon coton en frottant doucement. Je conserve l’hydrolat de Bambou au frigo et l’effet est très frais et très agréable. Pour moins polluer, je pense utiliser des cotons lavables dès que j’en aurais l’occasion !
  • Je finis en appliquant une noisette de mon oléogel pour peaux mixtes, que j’ai conservé au frigo et bien secoué (pour homogénéiser l’Aloe Vera et l’huile de Noisette). L’effet est très frais et agréable, et je continue de masser tant que le produit n’a pas pénétré. S’il reste un effet légèrement collant, je laisse sécher pendant quelques minutes. Ma peau juste après application est très douce et soyeuse.

Comme vous pouvez le voir c’est très facile et surtout très rapide, en 5 minutes top chrono c’est plié. C’est vraiment un moment très cocooning que j’apprécie beaucoup au-delà des effets que ça a sur ma peau.

Les effets sur ma peau

Ça fait maintenant quelques mois que j’utilise ce trio de produits dans ma routine pour le visage. Je vais donc pouvoir vous expliquer les effets que ça a eu sur ma peau. Ce n’est que mon expérience, chaque peau est différente, donc ce n’est pas la vérité absolue.

Les premières semaines, j’ai surtout vu une diminution de mes spots. Vous savez, ces petits boutons rouges assez douloureux qui fleurissent même sur peau adulte. En mettant en place cette routine pour le visage, j’ai rapidement vu que j’avais de moins en moins de boutons, de moins en moins souvent. Ma peau était aussi moins grasse au toucher, et un peu moins brillante.

Au fil des mois, j’ai vu les pores de ma peau se resserrer visiblement, ce qui limite l’apparition de points noirs. Elle est plus belle et en meilleure santé, et je reçois régulièrement des compliments à son sujet. Lorsque j’arrête d’utiliser mes produits pour une raison X ou Y, je vois que ma peau est en demande et les petits boutons ont tendance à refaire leur apparition.

En tout cas cette routine pour le visage me convient parfaitement, je n’y vois que du positif. En plus, c’est très économique (je n’ai pas encore fini la mousse nettoyante que j’ai faite il y a deux mois).

Comment l’adapter à votre peau

Vous avez la peau sèche, sensible ou mature ? Et vous vous demandez comment adapter cette routine pour le visage à votre peau ? C’est très simple. Il suffit de changer quelques ingrédients pour en faire un produit sur-mesure.

  • Les hydrolats : vous pouvez changer les hydrolats de Bambou et d’Ortie pour les adapter à votre peau. Vous pouvez utiliser de l’hydrolat de fleur d’Oranger pour les peaux sèches, de l’hydrolat de Lavande Fine pour les peaux ternes ou de l’hydrolat de Rose de Damas pour les peaux matures.
  • L’huile de Noisette : pour les peaux sèches, prenez de l’huile d’Amande douce ou de l’huile d’Argan, de l’huile de Rose musquée (attention elle peut être comédogène) pour les peaux matures et de l’huile de Jojoba pour tous les types de peau !
  • Les huiles essentielles : les huiles essentielles sont des substances compliquées à doser et à conseiller dans une formule cosmétique. Pour les autres types de peau que mixte/grasse je vous conseille tout simplement de ne pas mettre d’huiles essentielles. Si vous voulez que votre produit ai une odeur agréable il vaut mieux y mettre une fragrance qui vous plaît.

 

J’espère que ce petit article sur ma routine pour le visage vous a plu. Si vous avez des questions ou si vous avez aimé, n’hésitez pas à commenter et à partager !

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires (3)

  • Evelyne Mascret 5 mois auparavant Répondre
    Bonjour Cat. J’ai fait, et adoré, ta crème légère pour les mains. Du coup je continue à te suivre, surtout que j’ai le même type de peau que la tienne. Mais là je ne comprends pas : dans cet article, tu parles de SLSA comme ingrédient phare de ta mousse nettoyante à l’ortie… mais je n’en trouve pas trace dans ta recette…? Je vais attendre ta réponse avant de me lancer, merci !
    Le Labo de Cat 5 mois auparavant Répondre
    Bonjour,
    Merci pour ton commentaire. Effectivement c’était une coquille, j’ai mélangé le SLSA et la mousse de Babassu, qui elle est présente dans la mousse nettoyante. C’est corrigé !
  • Evelyne Mascret 5 mois auparavant Répondre
    Merci pour la rectification… et la réactivité ! Je teste dès que je possible (je n’ai plus de flacon mousseur…grrr

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.