Loading...

Les huiles essentielles en cosmétique homemade

huiles essentielles

Aujourd’hui, je vais vous parler un peu des huiles essentielles. On les utilise beaucoup en cosmétique homemade mais en parcourant l’Internet je me suis rendue compte qu’elles étaient parfois utilisées à tort et à travers. Je consacrerai un autre article pour vous expliquer précisément ce qu’est une huile essentielle, comment on l’obtient et de quoi elle est composée. Mais aujourd’hui, je voulais vous faire du pratico-pratique, pour que vous sachiez quoi faire quand vous êtes face à une recette ou que vous voulez en composer une.

Attention, je veux que vous gardiez à l’esprit tout au long de cet article que les huiles essentielles ne sont pas des substances anodines. Au contraire, elles sont très puissantes, voir même dangereuses. Ce n’est pas parce que c’est « naturel » que c’est forcément inoffensif. Dans l’idéal, chaque préparation cosmétique, et particulièrement quand elle contient des huiles essentielles, doit être testée dans le pli du coude pour vérifier le risque d’allergie.

Ici, je ne parlerai QUE de l’utilisation d’huiles essentielles en usage externe, dans un but cosmétique. Si vous voulez en utiliser pour un usage interne ou pour des problèmes de santé, je vous conseille très fortement de vous adresser à un aromathérapeute. Je décline toute responsabilité quant à la mauvaise utilisation que vous pourriez en faire.

Désolée de cette introduction assez longue et pas très très joyeuse, mais je trouve ça important de mettre les points sur les i avant de commencer. Je trouve que l’usage des huiles essentielles, particulièrement dans la blogosphère, est trop souvent traité par-dessus la jambe. Mais ne vous découragez pas, la suite sera plus légère !

Quand utiliser les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles doivent répondre à une problématique précise. Il peut s’agir de « problèmes » aussi divers que des imperfections, des bleus ou encore une perte de cheveux. Mais il faut savoir pourquoi vous utilisez telle ou telle huile essentielle, et quelle propriété vous voulez exploiter. Une chose que je vois encore trop souvent, et particulièrement quand on commence la cosmétique homemade, c’est d’utiliser les huiles essentielles pour leur odeur. Sur le papier, je peux le comprendre. Les odeurs des huiles essentielles sont assez caractéristiques, elles sentent fort, elles sentent bon. Personnellement je les adore.

Mais il ne faut pas oublier ce que ça implique de fabriquer une huile essentielle. Pour obtenir 1 mL d’huile essentielle il faut des dizaines, voir parfois des centaines de kilos de plante fraîche. D’un point de vue écologique je trouve ça très dommage de « gâcher » ces produits très concentrés et très puissants uniquement pour leurs odeurs. Si vous utilisez une huile essentielle pour sa propriété ET son odeur, je dis bingo. Si ce n’est que pour l’odeur, aujourd’hui de nombreuses boutiques proposent des fragrances très intéressantes et très réussies. Pour ne citer qu’elles : Aromat’easy, La Folie des Senteurs (LFDS), Manske, Aromazone… à un prix très raisonnable. Profitez-en !

Pour qui utiliser les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles, ce n’est pas pour tout le monde. Les premières personnes qui doivent rester loin des huiles essentielles, ce sont les enfants. Je sais, certaines huiles essentielles sont très bien tolérées pour les enfants. C’est par exemple le cas dans mon mélange d’huiles essentielles contre les insomnies qui peut être utilisé chez les enfants dès 3 ans. Mais c’est une recette très spécifique, pour une utilisation très ponctuelle dans un but précis. De manière générale, dès que vous faites un cosmétique pour les enfants, n’utilisez pas d’huiles essentielles. Même consigne, et encore plus forte, pour les femmes enceintes. Vous vous éviterez des interrogations, des débats et peut-être des problèmes.

Dans une moindre mesure, pas d’huile essentielle pour les chiens et les chats. Ils y sont très sensibles, particulièrement les chats pour qui cela peut être mortel (leur organisme n’est pas capable de les métaboliser). Les personnes avec un terrain allergique doivent aussi prendre quelques précautions. Toujours faire un test du produit dans le pli du coude. Si vous ne faîtes pas de réaction allergique, c’est bon ! C’est une prudence dont tout le monde devrait faire preuve, mais en pratique je sais que ce n’est pas évident, surtout si ce sont des produits à offrir.

Dans quels produits utiliser des huiles essentielles ?

Globalement, il n’y a pas de restrictions concernant le type de produit dans lequel mettre des huiles essentielles. Il peut s’agir d’un beurre, d’une crème, d’un roll-on…. Je vous demanderai seulement de faire preuve de bon sens. Les huiles essentielles sont des composés liposolubles, c’est-à-dire solubles dans l’huile et insolubles dans l’eau. Donc pas question de faire une lotion ou un spray hydratant avec des huiles essentielles. Les gouttes d’huiles essentielles resteraient, pures, en suspension dans l’eau et ce serait très dangereux.

Pour contourner ce problème, vous pouvez utiliser un produit comme le Solubol qui permet de disperser l’huile essentielle dans l’eau. Dans ce cas, utiliser 4 fois plus de Solubol que d’huile essentielle. Dans la même veine, les huiles essentielles dans le bain, c’est ok si vous l’associez avec du sel ou du solubol, pour les mêmes raisons. C’est plutôt évident, mais je préfère le dire : pas d’huiles essentielles dans les produits pour les yeux, les parties intimes ou les plaies ouvertes.

Petite nuance : les huiles essentielles d’agrumes (citron, mandarine, orange, pamplemousse) sont photosensibilisantes. Cela signifie qu’en présence de rayons UV (soleil, lumière de manière générale), une réaction chimique peut se produire. Cette réaction entraine des réactions cutanées, l’apparition de tâches brunes, des cloques… rien de très sympa. Ces huiles essentielles doivent donc être réservées à des produits rincés, pour s’assurer qu’il n’en reste pas sur la peau après application, ou à la rigueur à des produits utilisés pour la nuit. C’est une propriété de ces huiles essentielles trop souvent méconnue et qui pourtant a son importance !

Quelle quantité d’huile essentielle utiliser ?

On entre dans le vif du sujet (même si tout le reste était très intéressant) : le dosage ! Déjà, je vais parler en pourcentages. Pas de gouttes, pas de cuillères à café ou je ne sais pas quoi. Avec les dosages des huiles essentielles, on ne rigole pas. Parfois, il s’agit de toutes petites quantités. On peut donc éventuellement convertir la quantité à peser en gouttes, en utilisant la densité sur la fiche technique (pour en savoir plus vous pouvez lire cet article).

A propos du dosage, j’ai jeté un coup d’œil à ce qui se dit. Globalement, les dosages recommandés sont de 1% à 5%. Cela dépend de la zone (1 à 3% pour le visage, jusqu’à 5% pour le corps) et du type d’utilisation (traitement plus ou moins en profondeur, plus ou moins puissant, plus ou moins localisé). Personnellement, mis à part quelques produits bien spécifiques, je ne dépasse (presque) jamais les 2-3%, même pour le corps. Par exemple certains blogs préconisent jusqu’à 8% dans une préparation pour le corps, ce que je trouve énorme !

Là où on peut un peu « forcer » les doses, c’est dans le cas d’une action localisée et spécifique, comme mon roll-on anti-imperfections, mon baume du tigre revisité ou mon baume pour les bobos du quotidien. Mais augmenter les quantités n’augmentera pas l’efficacité, au contraire. Vous pourriez avoir des effets secondaires qui aggraveraient l’état de votre peau/de vos cheveux. L’effet des huiles essentielles va plutôt se ressentir sur le long terme, même à un faible dosage.

La fenêtre thérapeutique des huiles essentielles

J’en arrive donc à une notion essentielle quand on commence à parler d’huiles essentielles : la fenêtre thérapeutique. Les huiles essentielles étant des composés puissants, ils ne sont pas forcément faciles à métaboliser et risquent de surcharger le foie. Au final, on risque de faire plus de mal  que de bien à notre corps. Pour éviter cet effet, on met en place une fenêtre thérapeutique. C’est-à-dire qu’un produit contenant des huiles essentielles ne doit pas être utilisé plus de 5 jours par semaine, ou 3 semaines par mois.

En faisant quelques jours de « pause », vous évitez à votre corps de saturer. Vous bénéficiez ainsi en toute sécurité de tous les avantages des produits que vous utilisez. Evitez également de multiplier les produits avec des huiles essentielles. Le cas échéant, assurez-vous que le pourcentage d’huile essentielles dans chacun d’entre eux reste faible. On déconseille ainsi l’utilisation d’huiles essentielles dans les produits comme le dentifrice ou le déodorant qui vont être utilisés de manière quotidienne.

Quelles huiles essentielles utiliser ?

Dur de répondre à cette question en réalité ! Si je vous faisais une liste de chaque huile essentielle avec leurs propriétés, ou de chaque problématique avec les huiles essentielles associées, on en aurait pour des heures et ce ne serait pas franchement intéressant. Il y a déjà des livres et des sites qui font ça très bien, et sans doute bien mieux que moi. Je pourrais citer par exemple la Compagnie des Sens qui fait des fiches très très complètes, mais évidemment aussi Aromazone.

En tout cas pour chaque huile essentielle que vous voulez utiliser je vous recommande fortement de lire sa fiche technique. Je pense notamment aux précautions la concernant, son dosage habituel et des exemples de recettes qui l’utilisent. Dans mes propres recettes, j’essaie toujours de vous expliquer au mieux pourquoi j’ai choisi telle ou telle huile essentielle, dans quel but, avec quelles propriétés… pour que tout soit clair pour vous si vous comptez la reproduire.

J’espère que cet article vous a un peu éclairé sur la manière dont il faut (et ne faut pas) utiliser les huiles essentielles. Ce sont de vrais concentrés de plantes, aux propriétés exceptionnelles. Mais ce sont des armes à double tranchant qu’il faut manier avec précaution.

Si vous avez des questions à propos des huiles essentielles, n’hésitez pas à commenter ou à m’envoyer un message. Et si vous avez aimé cet article, pensez à le partager !

N’oubliez pas que vous pouvez vous abonner à ma newsletter pour découvrir mes 5 indispensables en cosmétique homemade.

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse