Loading...

Crème pour les mains hydratante et légère

crème pour les mains hydratante

La petite histoire

Oh voilà l’hiver et tous les bonheurs qui vont avec. La neige qui tombe, Noël, les cadeaux… mais aussi les cheveux qui tombent, les lèvres qui gercent, les mains sèches… Parlons-en des mains sèches ! J’avoue que je suis une grande difficile quand il s’agit de crème pour les mains hydratante. Il faut qu’elle soit légère, qu’elle pénètre facilement, qu’elle ne laisse pas les mains poisseuses… et qu’elle nourrisse les mains évidemment ! Autant vous dire que je cherche un mouton à 5 pattes et que j’ai souvent été déçue. Quand je me suis mise au home made, ça été un de mes premiers défis. Il m’a fallu quelques essais avant d’obtenir un résultat satisfaisant mais aujourd’hui je tiens la bonne recette ! Son gros plus : je la trouve hyper légère. Pour en savoir plus, lisez la suite 😉

La recette de la crème pour les mains hydratante

Pourcentage (%)IngrédientQuantité (pour 30g)
Phase A
10%Dry Touch3g
10%Beurre de Karité3g
3%Emulsan0.9g
3%Alcool cétylique0.9g
Phase B
64.2%Eau 19.26g19.26mL
Phase C
5%Gel d'Aloe Vera1.5g
3%Urée0.9g
1%Fragrance0.3g
0.8%Cosgard0.24g6 gouttes

On n’oublie pas les bonnes pratiques de fabrication. On désinfecte tout son matériel (y compris le flacon et le plan de travail) à l’alcool à 70° et on se lave les mains.

Mode opératoire :

  1. Peser séparément les ingrédients de la phase A (phase huileuse) et de la phase B (phase aqueuse)
  2. Mettre à chauffer les deux phases au bain-marie jusqu’à ce qu’elles atteignent toutes les deux 70°C
  3. Verser la phase B dans la phase A tout en mélangeant vigoureusement pendant au moins 3 minutes. Le mélange va devenir blanc et homogène.
  4. Ajouter un à un les ingrédients de la phase C en mélangeant bien après chaque ajout. Les cristaux d’Urée vont se dissoudre. Vérifier que le mélange est bien homogène.
  5. Vérifier le pH. Il doit être compris entre 5 et 7
  6. Transvaser la préparation dans un contenant adapté et étiqueter. Attention, le mélange va prendre en masse au fil des heures.

Pour placer ma préparation dans mon flacon, j’ai utilisé un tout petit entonnoir. On peut en trouver pour trois fois rien sur Internet. Petite astuce quand le mélange est un peu épais : appuyer sur le flacon créé un appel d’air et permet à la crème de passer le long de l’entonnoir.

Focus sur les ingrédients

Dry Touch

J’ai encore une fois utilisé du Dry Touch. Et oui ça commence à devenir une habitude ! Mais dès que je veux une formule avec un effet non gras c’est mon premier réflexe ! Cette huile très volatile au toucher sec contrebalance les huiles végétales qui sont assez grasses comparées aux huiles synthétiques. Cet ingrédient permet de retrouver un confort à l’application semblable aux formules du commerce et surtout une sensation agréable une fois que la crème a pénétré. 10% suffisent dans cette formule pour faire la différence. Pour en savoir plus sur le Dry Touch, j’y ai consacré un article.

Beurre de Karité

Encore un de mes classiques dans cette recette de crème pour les mains hydratante ! C’est vrai qu’au bout d’un moment, chaque cosméteuse a un peu ses ingrédients fétiches et les réutilise régulièrement (et puis ça évite de refaire des commandes) même si j’essaie au maximum d’innover. Mais bon, ce n’est pas pour rien si le beurre de Karité revient à chaque article ! Je l’utilise parfois pour sa texture spécifique (comme dans un baume à lèvres par exemple il apporte de la consistance) mais ici ce sont plutôt ses propriétés nourrissantes qui vont nous intéresser. Le beurre de Karité va s’occuper d’assouplir la peau, de lui redonner de l’élasticité et de la protéger des agressions extérieures (froid, vent, frottements…). Il va aussi « sceller » l’hydratation : c’est-à-dire qu’il va empêcher la perte en eau et donc ralentir le dessèchement de la peau. Pour un soin des mains c’est un ingrédient idéal.

Emulsan

C’est un petit nouveau dans ma collection d’émulsifiants. L’Emulsan est un émulsifiant d’origine végétale dérivé de sucre. Il a la particularité de pouvoir réaliser des émulsions très fines avec un toucher doux et confortable. L’Emulsan répond bien à mon « cahier des charges » de la crème parfaite. Il va permettre d’obtenir une crème pour les mains douce et agréable à appliquer. En plus il va favoriser l’hydratation de la peau. En résumé, l’Emulsan est top pour obtenir des formules très « cocoon », ce qui est parfait ici.

Il a cependant un petit inconvénient : cet émulsifiant a peu de pouvoir épaississant. Il faudra donc le coupler avec un agent épaississant pour obtenir une texture satisfaisante. Mais cette faiblesse est en fait une force : en jouant sur le ratio Emulsan/épaississant on peut obtenir une large gamme de textures. J’ai choisi l’alcool cétylique comme épaississant. En utilisant 3% d’Emulsan et 3% d’alcool cétylique, j’ai pu obtenir une crème onctueuse mi-épaisse (mais qui reste super légère et douce).

Alcool Cétylique

L’alcool cétylique est un co-émulsifiant et agent de texture. Il permet de moduler la texture d’une crème et apporte un côté onctueux et nourrissant. Il améliore aussi la stabilité des émulsions. Couplé avec l’Emulsan, il permet d’obtenir une crème qui soit à la fois onctueuse et légère, mi-épaisse et confortable. Il créé aussi un film protecteur sur la peau ce qui est particulièrement intéressant pour un soin des mains qui sont particulièrement exposées au quotidien.

Gel d’Aloe Vera

Pour avoir une peau belle et en bonne santé, il faut la chouchouter de deux manières différentes mais complémentaires : elle doit être hydratée et nourrie. Pour le côté nourrissant, on a déjà vu que c’est le beurre de Karité qui s’en chargeait (merci à lui cœur cœur). Quant à l’hydratation, c’est principalement l’eau de la phase aqueuse qui va jouer ce rôle. Mais on peut lui donner un (gros) coup de main pour hydrater la peau en profondeur.

Le Gel d’Aloe Vera est l’un des deux ingrédients magiques de cette recette de crème pour les mains hydratante. Il stimule la réparation de la peau – il est particulièrement conseillé dans le soin des peaux abîmées comme les mains. L’Aloe Vera est également apaisant et régénérant. Je ne parle même pas de ses propriétés hydratantes qui sont juste exceptionnelles. Et en bonus lui aussi créé un film protecteur sur la peau. Et oui en matière de protection on est bien gâtés !

Urée

L’urée est un ingrédient très puissant que je n’avais pas eu l’occasion d’essayer jusqu’à maintenant. Ses propriétés hydratantes sont exceptionnelles. L’urée a la capacité d’attirer et de retenir l’eau dans l’épiderme. C’est particulièrement intéressant pour le soin des peaux sèches – et donc dans une crème pour les mains hydratante. Elle a aussi la capacité à éliminer les peaux mortes et à favoriser le renouvellement cellulaire. La peau des mains étant assez épaisse, il est important d’en prendre soin. Et comme si ça ne suffisait pas, l’Urée est aussi adoucissante, elle favorise la pénétration des actifs et pénètre très facilement. Une liste impressionnante de propriétés ! Et elles sont toutes très pertinentes pour un soin des mains. De quoi s’assurer d’avoir des mains de bébé !

Fragrance

Pour ajouter une odeur sympathique à la crème. Comme on porte souvent les mains au visage, il est important qu’il ne soit pas trop fort et qu’il vous convienne. Personnellement j’ai utilisé la fragrance Fleur de Coton de chez Aromazone qui est vraiment très légère. Mais après c’est simplement une question de goût.

Cosgard

Un conservateur pour empêcher le développement microbien dans la crème. Indispensable ici (et indispensable en cosmétique home made).

Et si je n’ai pas un ingrédient ?

 Toutes les ingrédients (ou presque) sont substituables. Il suffit de savoir par quoi. Parfois, c’est un peu frustrant parce qu’il manque un ingrédient ou deux dans la recette et qu’on n’a pas envie de faire une autre commande. Et qu’on voudrait bien utiliser les produits dans notre placard. S’il vous manque quelque chose pour faire cette recette, cette partie a pour but de vous renseigner sur les alternatives possibles pour cette crème pour les mains hydratante.

Et si je n’ai pas de Dry Touch ?

Le Dry Touch est une huile très sèche que j’affectionne beaucoup. J’y ai d’ailleurs consacré un article. L’intérêt d’en mettre à 10% dans cette huile est d’atténuer voir d’éliminer l’effet gras qui peut être apporté par les autres huiles. Rien de pire qu’une crème qui laisse les mains grasses et poisseuses. Je voulais une formule légère, et le Dry Touch est parfait pour ça. Si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser du Coco Silicone ou Dicaprylyl Carbonate qui sont aussi des huiles sèches (mais moins que le Dry Touch). Si vous n’avez rien de tout ça vous pouvez utiliser une huile végétale « classique » avec un toucher tec comme la Noisette ou le Jojoba. Le rendu sera cependant un peu différent.

Et si je n’ai pas de beurre de Karité ?

Le beurre de Karité est là à la fois pour ses propriétés nourrissantes exceptionnelles et pour sa texture fondante. Il est chargé d’apporter de la tenue et de l’onctuosité à la crème qui avec de l’Emulsan seul manquerait un peu de consistance. Si vous n’avez pas de beurre de Karité je vous conseille de vous en procurer très rapidement. C’est pour moi l’un des basiques de la cosmétique maison et il est indispensable dans beaucoup de recettes (savons en SAF, baume à lèvres, chantilly de karité…). Mais pour cette fois, vous pouvez sans problème utiliser n’importe quel autre beurre : beurre de cacao, de mangue, de kokum… La texture pourra être un peu différente cependant.

Et si je n’ai pas d’Emulsan et d’alcool cétylique ?

L’Emulsan et l’alcool cétylique vont ensemble. L’Emulsan est un très bon émulsifiant qui permet d’obtenir des crèmes fines et douces. Il a cependant un inconvénient : son pouvoir épaississant est assez faible. Il doit donc être couplé à un co-émulsifiant (comme l’émulsifiant VE) ou un agent de consistance (acide stéarique ou alcool cétylique par exemple). J’ai essayé d’utiliser l’Emulsan avec l’émulsifiant VE mais je n’étais pas satisfaite du résultat : je trouvais que le fini était très poisseux.

Si vous n’avez pas d’alcool cétylique vous pouvez utiliser à la place de l’acide stéarique, le rendu sera similaire. Si vous n’avez aucun de ces deux ingrédients ou si vous n’avez pas d’Emulsan vous pouvez partir sur un autre émulsifiant comme l’Olivem 1000 que j’utilise notamment dans ma recette de crème pour la barbe. A la place de l’Emulsan et de l’alcool cétylique vous pouvez utiliser 6% d’Olivem 1000. La texture ne sera pas tout à fait la même que ma recette mais vous obtiendrez quand même une très bonne crème pour les mains hydratante.

Et si je n’ai pas de gel d’Aloe Vera ?

Le gel d’Aloe Vera est utilisé ici pour de nombreuses propriétés qui lui sont spécifiques. Il est apaisant, cicatrisant et améliore l’élasticité de la peau. Il n’y a pas beaucoup d’ingrédients qui aient des propriétés similaires. Ah si, un ! La glycérine végétale. Elle est émolliente et très hydratante jusqu’à 5%. Vous pouvez donc l’utiliser si vous n’avez pas d’Aloe Vera. Mais si vous avez les deux, préférez quand même l’Aloe Vera. Ce dernier apportera aussi de la légèreté et de la fraîcheur à la crème. Il atténuera aussi l’effet gras qui pourrait être présent. Tout ce qu’il faut pour avoir une crème légère, non-grasse et douce.

Et si je n’ai pas d’Urée ?

L’Urée est l’actif principal de cette crème pour les mains hydratante. C’est un agent extrêmement hydratant qui adoucit la peau et favorise la pénétration des actifs. Il est très apprécié dans le soin des peaux sèches. Si vous n’en avez pas, il faut utiliser un autre actif hydratant à la place. Vous pouvez utiliser un actif hydrophile (soluble dans l’eau) comme le collagène végétal ou le complexe hydratation intense. Si vous avez du Fucocert par exemple, c’est aussi un bon actif nourrissant. L’Urée reste cependant l’ingrédient incontournable pour le soin des mains car en plus de ses propriétés hydratantes il a des propriétés kératolytiques qui permettent d’éliminer les peaux mortes ce qui est parfaitement adapté à la peau particulière des mains (sèche, sensible, régulièrement agressée).

Et si je n’ai pas de fragrance ?

N’en mettez pas ! C’est aussi simple que ça. La fragrance ce n’est qu’un bonus pour que la crème sente bon, mais si vous n’en avez pas ce n’est pas grave. Si vous en avez une, attention qu’elle ne soit pas trop forte, car les mains sont une zone qu’on porte régulièrement au visage.

Et si je n’ai pas de Cosgard ?

Il va falloir vous en procurer ! C’est un indispensable en cosmétique home made. Sans lui, votre crème pour les mains hydratante ne pourra pas se conserver plus de quelques jours. Il empêche le développement de bactéries dans toutes les préparations contenant une phase aqueuse (lait, crème, gel…).

Mon avis

Cette crème pour les mains hydratante est juste hyper cool à utiliser ! Elle est assez épaisse pour l’appliquer correctement mais assez fluide pour qu’elle pénètre légèrement. Elle laisse une impression de légèreté et de fraîcheur. Après application, les mains restent nourries mais pas grasses. Le rendu est vraiment agréable et j’en referai sans hésiter.

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à commenter. Et si vous avez aimé cet article, partagez !

 

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse