Loading...

Crème légère pour le visage

crème légère pour le visage

La petite histoire

Si vous suivez mon blog depuis quelque temps, vous savez que j’adore innover. Les textures, les ingrédients, les formules… j’aime changer et essayer de nouvelles choses.  La routine et le classique, ce n’est pas pour moi ! Mais de temps en temps, c’est important de revenir à l’essentiel. Et la crème, c’est vraiment la formule de base, pas forcément facile mais si polyvalente ! Alors pour cette fois je vous ai concocté une crème de jour légère comme on les aime : adaptée à toutes les peaux, non grasse et non collante. Mais quand même, je n’ai pas pu résister à la tentation d’utiliser un nouvel émulsifiant. Pour en savoir plus, lisez la suite  et découvrez cette crème légère pour le visage !

La recette de la crème légère pour le visage

Pourcentage (%)IngrédientQuantité (pour 50g)
Phase A
69.2%Eau 29.6g
Phase B
4%Emulsan2g
3%Émulsifiant VE1.5g
15%Huile de Jojoba7.5g
5%Dry Touch2.5g
Phase C
3%Urée1.5g
0.8%Cosgard0.4g14 gouttes

Même (et surtout) en cosmétique home made, on ne transige pas avec les règles d’hygiène. Il faut désinfecter tout le matériel utilisé avec de l’alcool à 70° et bien se laver les mains.

Mode opératoire : Peser dans deux bols séparés l’eau et les ingrédients de la phase B. Mettre les deux bols à chauffer au bain-marie jusqu’à ce qu’ils atteignent tous les deux 70° environ. Si vous n’avez pas de thermomètre, sortez la phase huileuse (phase B) quand tous les ingrédients ont fondu et sortez l’eau quand il commence à y avoir des bulles à sa surface. Versez lentement en un filet continu l’eau dans la phase huileuse tout en agitant vigoureusement. Continuez à mélanger pendant 3 minutes puis placez le mélange dans un bol d’eau froide et continuez à mélanger 3 minutes de plus. Enfin, ajoutez les deux ingrédients de la phase C en mélangeant entre chaque ajout (vérifier que l’Urée est bien dispersée). Conditionner dans un pot et étiqueter.

Lavez-vous les mains avant d’utiliser la crème pour limiter le risque de contamination.

Focus sur les ingrédients

L’Emulsan et l’émulsifiant VE

L’Emulsan et l’émulsifiant VE sont de très bons amis. On pourrait même dire qu’ils sont fusionnels. L’Emulsan est un émulsifiant très doux dérivé du sucre. Il permet d’obtenir des textures très fines et confortables, particulièrement indiquées pour le soin des peaux sèches, sensibles ou matures. Mais l’Emulsan a un petit défaut : son pouvoir épaississant est très faible. Pas de problème pour formuler une texture fluide comme un lait, mais pour réaliser une crème, c’est un peu plus compliqué ! C’est pour cela qu’on ajoute l’émulsifiant VE qui est un co-émulsifiant. Il ne marche pas tout seul mais, ajouté à un autre émulsifiant, il permet d’améliorer la texture et la stabilité de l’émulsion. Plus l’on ajoute d’émulsifiant VE, plus la texture est épaisse. Il est ainsi possible d’obtenir une large gamme de textures et de sensations organoleptiques (fraîche, légère, riche, onctueuse…). Ici ces deux ingrédients nous permettent d’obtenir une crème légère pour le visage, mi-épaisse et non grasse.

L’huile de Jojoba

J’ai plutôt une peau mixte à grasse mais je voulais formuler cette crème légère pour le visage pour tous les types de peau. L’huile de Jojoba est parfaite pour ça. C’est vraiment l’huile végétale par excellence pour réaliser des produits adaptés à toute la famille. En effet l’huile de Jojoba s’adapte en fonction du type de peau. Si la peau est grasse, l’huile de Jojoba réduit la production de sébum. Au contraire, elle la favorise en cas de peau sèche. Son toucher est assez sec et permet d’obtenir une crème non-grasse. L’huile de Jojoba a également des propriétés protectrices, assouplissantes et régénératrices. C’est également une excellente huile pour les peaux matures puisqu’elle participe à la régénération cutanée. En bref, l’huile de Jojoba est très intéressante pour tous les types de peau et c’est vraiment un indispensable pour ma part. Si vous voulez en savoir plus sur l’huile de Jojoba, vous pouvez vous inscrire à ma newsletter (l’encart à droite).

Le Dry Touch

Le Dry Touch est une huile dérivée de l’huile de coco et de palme assez peu connue mais pourtant très intéressante en cosmétique home made. C’est une huile volatile au toucher très sec imitant les silicones utilisées dans les produits du commerce. Elle permet d’atténuer l’effet gras qui est parfois présent dans les crèmes faites maison à cause de la présence d’huiles végétales. Le Dry Touch est donc très intéressant pour formuler une crème légère pour le visage puisqu’il permet, même utilisé à faible pourcentage, d’obtenir une texture non grasse qui pénètre rapidement avec un fini sec et mat. Il améliore également l’étalement de la crème et lui donne un petit côté « pro » qui est parfait quand on veut l’offrir à sa famille ou à ses amis par exemple.

L’urée

L’urée est l’actif que j’ai choisi pour cette crème légère pour le visage. C’est un actif très intéressant dans les préparations type crème car il a plusieurs propriétés que j’adore. Tout d’abord, l’urée est un puissant hydratant. Elle est même plus que ça : c’est un très bon humectant. C’est-à-dire que l’urée améliore la capacité de l’épiderme à attirer à retenir l’eau. La peau sera donc naturellement et visiblement plus hydratée grâce à cet actif. L’urée est également légèrement kératolytique, elle permet d’éliminer les peaux mortes à la surface de l’épiderme. En plus de ces deux propriétés, l’urée est adoucissante et pénètre facilement. Et pour avoir tous ces effets, même pas besoin de l’utiliser à un pourcentage élevé ! C’est vraiment un actif très polyvalent et utilisable dans de nombreuses préparations. Depuis que j’en ai, je ne m’en passe plus !

Le Cosgard

Le Cosgard est un conservateur indispensable dans les préparations contenant une phase aqueuse (dont les crèmes) puisqu’il permet d’empêcher le développement des bactéries. Il permet de conserver cette crème plusieurs mois à température ambiante.

Et si je n’ai pas un ingrédient ?

Seulement 7 ingrédients dans cette recette, dont l’eau, donc pas facile facile de trouver des alternatives. Mais je commence à avoir l’habitude des défis, alors c’est parti.

Et si je n’ai pas d’Emulsan ou d’émulsifiant VE ?

On va commencer par l’émulsifiant VE, car c’est le plus « facile » à remplacer. L’émulsifiant VE est un co-émulsifiant mais dans cette recette de crème légère pour le visage il joue surtout le rôle d’épaississant. Il est toutefois indispensable car l’Emulsan seul donnera une texture beaucoup trop fluide. Vous pouvez toutefois le remplacer par de l’alcool cétylique au même pourcentage. Attention toutefois, la texture sera plus riche et moins « légère » que dans la version avec de l’émulsifiant VE. Si vous diminuez le pourcentage d’alcool cétylique à 2% la formule restera légère mais sera plus fluide.

Si vous n’avez pas d’Emulsan, c’est vraiment la base de la formule qu’il va falloir changer. En effet c’est le trio émulsifiant/huile/eau qui donne une texture unique à la crème. Pour obtenir une crème légère pour le visage, vous pouvez par exemple utiliser de l’Olivem 1000 comme dans ma crème pour la barbe. Pour cela remplacez simplement le combo Emulsan + Emulsifiant VE par 6% d’Olivem 1000 et reportez le 1% restant sur l’eau. La texture obtenue sera similaire, mais pas identique.

Et si je n’ai pas d’huile de Jojoba ?

L’huile de Jojoba a l’avantage d’être adaptée à tous les types de peau et donc c’est l’ingrédient le plus pertinent à proposer pour tous ceux qui viennent lire ma recette. Mais si vous avez une peau sèche, vous pouvez parfaitement utiliser de l’huile d’Amande douce ou d’Argan. Si vous avez une peau mixte ou grasse, l’huile de Noisette ou de Nigelle est très adaptée. Et si vous avez une peau mature, l’huile de Rose Musquée est également indiquée (attention toutefois car elle est comédogène). Sinon, utilisez votre huile fétiche en vérifiant qu’elle est bien adaptée à votre type de peau. Si vous utilisez une huile plus riche, le toucher de la crème sera cependant plus gras et moins léger. A vous de voir si cela vous convient.

Et si je n’ai pas de Dry Touch ?

Le Dry Touch est une huile très sèche et volatile qui permet d’atténuer considérablement l’effet gras d’une formule. Dans cette crème légère pour le visage, il permet donc d’avoir un toucher non-gras et non collant. Je l’ai déjà utilisé à plusieurs reprises comme dans mon dupe de l’huile prodigieuse. Si vous le remplacez simplement par une huile végétale, le rendu ne sera pas du tout le même. Une alternative au Dry Touch est le Coco Silicone ou le Dicaprylyl Carbonate qui sont toutes les deux des huiles sèches même si elles le sont moins que le Dry Touch. Si vous n’avez rien de tout ça, vous pouvez à la rigueur utiliser une huile au toucher sec comme l’huile de Noisette. Mais attention, la crème sera tout de même un peu plus grasse (à vous de voir l’usage que vous en faîtes).

Et si je n’ai pas d’Urée ?

On ne va pas se mentir, il n’y a pas vraiment d’équivalent à l’Urée. C’est le seul actif qui soit aussi hydratant. D’autres ingrédients cosmétiques le sont aussi, mais ils sont plutôt destinés au soin des cheveux. Mais ne vous en faites pas, il y a quand même une solution ! Vous pouvez remplacer ces 3% d’Urée par 3% de glycérine végétale qui est humectante et émolliente. Si vous avez de la protéine de Soie, vous pouvez également en mettre 2% et compléter le 1% restant par de la glycérine végétale. Vous retrouverez ainsi les propriétés hydratantes de l’Urée.

Et si je n’ai pas de Cosgard ?

Le Cosgard, vous n’allez pas y couper ! Sans Cosgard, votre crème légère pour le visage ne pourra pas se conserver plus de quelques jours. C’est aussi simple que ça. Et aucun autre conservateur naturel ne fait vraiment l’affaire. Alors si vous n’avez pas de Cosgard, achetez-en !

Mon avis

Cette crème légère pour le visage contient peu d’ingrédients et est très facile à réaliser. Déjà c’est un bon point ! Comme annoncé, elle est très légère, aussi bien à appliquer qu’en terme de sensation sur la peau. Elle pénètre facilement et ne laisse pas de film gras sur la peau. C’est vraiment une belle recette à appliquer au quotidien pour une peau plus hydratée !

Si vous avez des questions ou si vous avez aimé mon article, n’hésitez pas à commenter et/ou à partager.

Vous pourriez aussi aimer

1 Commentaire

  • Anne-Lise 8 mois auparavant Répondre
    Recette testée et approuvée !
    C’était la première fois que je réalisais une crème visage non solide.
    Ma première tentative a été un échec, j’ai raté l’émulsion (j’ai voulu testé le mini fouet électronique mais ça a repeint ma cuisine ! Du coup, le mélange n’a pas été fait de manière continu et homogène), et surtout, a la fin, après avoir mis le Cosgard, j’ai rajouté de l’huile essentielle (bois de hô) et ça ne s’est pas du tout incorporé dans la crème, ça faisait des grumeaux de crème et des traces d’huile.
    La seconde fois, j’ai suivi la recette à la lettre et ça a très bien fonctionné !
    En plus, le prix des ingrédients n’est pas élevé, donc ça fait une crème très bon marché.
    Ce qui m’a tenté dans cette recette, c’est la possibilité de ne pas la conserver au frigo (contrairement à beaucoup de recettes, notamment avec des hydrolats), et comme je suis souvent en vadrouille, ça m’arrange bien. Et elle est plus légère que mes crèmes solides, qui laissent souvent le visage gras…
    Donc merci pour ta recette !

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.