Loading...

Baume pour les bobos du quotidien

baume pour les bobos

La petite histoire

Je ne sais pas vous, mais personnellement je suis une grande maladroite. Je me retrouve régulièrement avec des bleus et des égratignures sans forcément en connaître l’origine. Parfois je me casse aussi la figure dans les escaliers, mais c’est une autre histoire. Pour tous ces bobos du quotidien qui sont sans gravité mais quand même un peu désagréables, j’ai décidé de concocter un baume très concentré pour faire disparaître les bleus et les coups en moins de deux ! J’ai réuni un cocktail d’actifs et une technique pour faire un beurre à partir d’une huile végétale. Attention, gros concentré d’ingrédients superpuissants en perspective ! Ce baume pour les bobos peut aussi être utilisé sur les enfants à partir de 3 ans.

La recette du baume pour les bobos

Pourcentage (%)IngrédientQuantité (pour 30g)
Phase A
75%Macérât huileux d'Arnica22.5g
10%Acide stéarique3g
10%Alcool cétylique3g
Phase B
3%Huile essentielle d'Hélichryse italienne0.9g36 gouttes
1%Huile essentielle de Lavande vraie0.3g12 gouttes
1%Huile essentielle de Cyprès de Provence0.3g12 gouttes

Mode opératoire :

Avant tout on lave les ustensiles à l’alcool 70°C ainsi que le pot et le plan de travail. On se nettoie également soigneusement les mains.

  1. Peser les ingrédients de la phase A
  2. Faire chauffer doucement au bain-marie jusqu’à obtenir un mélange homogène (l’acide stéarique et l’alcool cétylique doivent être complètement fondus).
  3. Hors du feu ajouter les ingrédients de la phase B en mélangeant après chaque ajout.
  4. Couler dans un pot, étiqueter et mettre au frigo jusqu’à refroidissement complet (quelques heures).

Avant toute utilisation, un test dans le pli du coude est indispensable. Si après 48h vous n’observez aucune réaction notable vous pouvez utiliser ce produit. Vu la concentration élevée en huiles essentielles, ce baume ne doit être utilisé que de manière localisée et ponctuelle (sur les coups, bleus, bosses et petits égratignures) et il est déconseillé de l’appliquer sur un enfant de moins de 3 ans.

Attention, ce baume ne convient pas aux femmes enceintes ou allaitantes et il est fortement conseillé de consulter les fiches techniques des huiles essentielles pour voir si elles ne présentent pas pour vous de contre-indications à leurs utilisations.

Focus sur les ingrédients

Macérât huileux d’Arnica

C’est un peu l’ingrédient de base de ce baume pour les bobos. Il s’agit d’un macérât de fleurs d’Arnica, une plante qui pousse dans les montagnes, dans de l’huile de tournesol. J’ai personnellement acheté mon macérât, mais si vous avez l’occasion de le faire vous-même n’hésitez pas car ses propriétés sont incroyables.

J’ai le souvenir de ma mère qui me donnait des petits comprimés d’Arnica quand je me cognais. Et elle ne le faisait pas pour rien : c’est un très bon anti-inflammatoire et circulatoire. Quel est son intérêt dans un baume pour les bobos ? Lorsqu’on a un bleu, le sang quitte brusquement les vaisseaux malmenés par le coup. Pour résorber au plus vite le bleu, il est essentiel de rétablir la circulation. Les bobos du quotidien sont souvent assez anodins mais plutôt douloureux avec parfois des gonflements et des inflammations localisées. Le macérât huileux d’Arnica va agir sur les zones atteintes et soulager la douleur.

Acide stéarique et alcool cétylique

Dans cette formule, ces deux ingrédients vont de pair. Comme vous pouvez le voir, on obtient une texture baume sans utiliser de cire. Comment est-ce que c’est possible ? C’est grâce à l’acide stéarique et l’alcool cétylique. Ils permettent de réaliser des beurres végétaux à partir d’une huile végétale de votre choix. Beurre d’avocat, d’amande douce… ou d’arnica ! Comment ça se passe ? L’acide stéarique et l’alcool cétylique sont des épaississants, et la proportion de chacun d’eux va permettre de moduler la texture du baume que l’on veut obtenir. L’acide stéarique donne un toucher doux, un peu cireux, alors que l’alcool cétylique apporte une texture plus onctueuse et riche. Ici, je voulais une texture très fondante qui puisse s’appliquer facilement et pénétrer rapidement sur la zone à traiter. Il suffit d’une toute petite pointe de ce baume pour les bobos donc c’est aussi une solution très économique.

Huile essentielle d’Hélichryse Italienne

Lorsque j’ai entendu parler de cette huile essentielle pour la première fois, j’ai surtout été interloquée par son prix. On ne va pas se mentir, c’est une huile essentielle très, très chère. Mais une fois que je me suis renseignée sur ses propriétés, et surtout sur son efficacité, j’ai su qu’elle en valait la peine. Cette huile essentielle est assez concentrée dans ce baume pour les bobos mais il suffit d’en utiliser très peu pour en voir immédiatement les effets.

C’est l’une des rares (pour ne pas dire la seule) huiles essentielles qui contient des diones, des molécules qui ont la capacité de résorber les hématomes de manière exceptionnelle. Vous commencez à voir son intérêt dans un baume pour les bobos ? Et attendez, ce n’est pas fini. Continuons à faire un peu de chimie (promis ça va rester simple) : l’huile essentielle d’Hélichryse italienne contient de l’alpha pinène et du gamma curcumène. Ces deux molécules ont des propriétés drainantes et circulatoires et vont donc éviter la formation des bleus. Si vous avez ce baume à portée de main quand vous vous cognez, n’hésitez pas à en mettre. Vous éviterez peut-être même d’avoir un bleu !

Huile essentielle de Lavande vraie

Si on devait faire une analogie, l’huile essentielle d’Hélichryse italienne est le chirurgien. Elle répare le gros des dégâts et sauve la situation. Elle permet de résorber un bleu voir de l’empêcher très rapidement et d’améliorer la circulation sanguine. Après ça, l’huile essentielle de Lavande vraie joue le rôle d’infirmière. Ses propriétés légèrement anesthésiantes permettent d’atténuer la douleur due à la blessure et elle favorise également la cicatrisation. C’est une huile essentielle très bien tolérée en application cutanée, quelque soit l’âge, et ses nombreuses applications en font une huile essentielle indispensable à mes yeux.

Huile essentielle de Cyprès de Provence

L’huile essentielle de Cyprès est un peu la petite sœur de l’Hélichryse italienne du point de vue des propriétés. Son intérêt principal est son action décongestionnante. Sous l’effet d’un coup, les vaisseaux sanguins sont agressés et vont se dilater pour apporter davantage de globules rouges à la zone endommagée. Si le choc est trop violent, ils peuvent même éclater et le sang s’accumule, formant ainsi une bosse. Cette huile essentielle va donc aider les vaisseaux sanguins à retrouver une taille normale et va favoriser la circulation sanguine pour éviter la formation d’un œdème.

Et si je n’ai pas ingrédient ?

Il n’y a que 6 ingrédients dans cette recette de baume pour les bobos et je les considère tous comme indispensables. En plus, ils ont tous plusieurs applications très intéressantes. C’est donc difficile de trouver des alternatives aux ingrédients super-efficaces que j’ai sélectionné car ils agissent vraiment en synergie. Mais je vais essayer de trouver quelques possibilités.

Et si je n’ai pas de macérât d’Arnica ?

Le macérât d’Arnica sert à la fois de base comme huile végétale pour le baume et a des propriétés en lui-même. Il n’existe pas, à ma connaissance, d’huile végétale ou de macérât huileux qui ait de telles propriétés anti-inflammatoires et circulatoires. Le macérât d’Arnica est aussi très utile dans les soins pour les sportifs comme dans ma recette de gel crème des sportifs. Si vous n’en avez pas ou ne souhaitez pas en acheter (ou en faire !), vous pouvez utiliser à la place une huile végétale « classique » comme l’huile d’amande douce ou de Tournesol. Attention dans ce cas les propriétés ne seront pas comparables avec ce baume pour les bobos.

Et si je n’ai pas d’alcool cétylique ou d’acide stéarique ?

Ces deux ingrédients permettent de réaliser la texture onctueuse d’un baume à partir d’une huile végétale. Ils permettent d’obtenir un toucher plus fondant et onctueux qu’avec de la cire d’abeille (ou de la cire végétale). Cela permet aussi d’essayer une nouvelle technique cosmétique et j’aime ça ! En dehors de ces baumes, je les utilise comme épaississant dans des crèmes par exemple. Mais si vous n’en avez pas, vous pouvez refaire ce baume en utilisant de la cire d’abeille à hauteur de 12% (donc 83% de macérât d’Arnica) ou une autre cire végétale comme la cire de soja ou la cire de Candelilla.

Et si je n’ai pas les huiles essentielles ? (Hélichryse italienne, Lavande vraie, Cyprès de Provence)

Ces trois huiles essentielles ont été sélectionnées avec soin pour plusieurs raisons : leurs efficacités individuelles, leur synergie mais aussi leur utilisation possible pour les enfants à partir de 3 ans. Si vous n’avez que deux huiles essentielles sur les trois, remplacez simplement la troisième par davantage de macérât d’Arnica. Cependant, n’oubliez pas que c’est l’Hélichryse italienne qui a les propriétés les plus puissantes. Cependant, la synergie de Lavande vraie et de Cyprès peut fonctionner pour des petits bleus.

Si vous comptez utiliser ce baume pour des adultes ou des enfants de plus de 6 ans vous pouvez utiliser de l’huile essentielle de Laurier Noble à la place de la Lavande vraie, le Patchouli à la place du Cyprès de Provence et la Menthe Poivrée à la place de l’Hélichryse italienne. Les propriétés sont assez similaires mais ne conviennent pas aux enfants de moins de 6 ans.

Mon avis

Tout d’abord, un petit mot sur la texture. Je la trouve top. Le baume est très fondant et pénètre rapidement. Il suffit d’une toute petite noisette pour couvrir une large zone. L’effet sur les bleus est juste extraordinaire : ils se résorbent à une vitesse impressionnante, et la douleur du coup n’est rapidement qu’un mauvais souvenir. Je recommande ce baume pour les bobos à tous, petits comme grands !

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires (2)

  • Esthelle 1 semaine auparavant Répondre
    Bonjour!
    Cela m’aurait bien servi quand les enfants étaient petits…
    Bon week-end.
    Le Labo de Cat 3 jours auparavant Répondre
    Bonjour,
    Pour la grande maladroite que je suis, c’est très utile aussi !
    Merci pour ton commentaire

Laisser une réponse