Loading...

Baume à lèvres réparateur au miel

baume à lèvres

La petite histoire

L’automne, c’est un peu une période pourrie pour moi. Après mes cheveux qui tombent, c’est mes lèvres qui se rebellent. Avec les changements de température (froid le matin et chaud dans la journée) et l’arrivée du vent d’hiver, les gerçures font doucement leur apparition. J’ai beaucoup utilisé les baumes à lèvres du commerce avant de me mettre au home made. Et le constat est toujours le même : je vois un « mieux » pendant quelques jours mais rapidement les gerçures réapparaissent et mon tube de baume à lèvre au ¾ plein n’a plus aucun effet. En plus, avec les controverses sur certains baumes à lèvres de marques connues (ils contiennent du BHT, un perturbateur endocrinien), hors de question d’arrêter le fait maison ! Je vous livre donc ma recette de baume à lèvres pour retrouver des lèvres douces, souples et bien protégées. En plus il a bon goût ! Et devinez quoi ? Il n’y a que 5 ingrédients !

La recette du baume à lèvres

Pourcentage (%)IngrédientQuantité (pour 20g)
43.3%Beurre de Karité8.70g
17.3%Cire d'abeille3.5g
35%Huile d'amande douce7g
4%Miel0.8g
0.2%Vitamine E0.04g2 gouttes

Même si c’est un baume, on n’oublie pas les bonnes pratiques de fabrication. On stérilise tout le matériel à l’alcool 70°C et on se lave bien les mains.

Mode opératoire :

  1. Peser le beurre de Karité et la cire d’abeille. Les faire fondre au bain marie.
  2. Quand le mélange est bien fondu, ajouter hors du feu les autres ingrédients. Mélanger entre chaque ajout.
  3. Couler dans un pot et étiqueter.

Super simple, super rapide et super efficace ! Comme vous avez pu le remarquer, une petite différence avec les baumes à lèvre du commerce : il est en pot et pas en stick. Au début ça peut surprendre mais finalement ça revient au même. Essayez dans la mesure du possible d’avoir les mains propres avant application, même si le risque de contamination microbienne est minime.

Focus sur les ingrédients

Beurre de Karité

Le beurre de Karité a deux fonctions essentielles dans ce baume à lèvres :

  • Il joue sur la texture. Il apporte de la consistance au baume mais le rend fondant à l’application. En effet quand le beurre de Karité est froid il est solide mais quand le baume est appliqué, sous l’effet de la chaleur de la peau et du mouvement mécanique, il fond et se dépose sur les lèvres. Le beurre de Karité Nilotica est encore plus adapté à la formulation des baumes à lèvres car il fond à la température de la peau ce qui donne une application et un toucher très agréable.
  • Il nourrit les lèvres en profondeur. Grâce à sa composition exceptionnelle, notamment en insaponifiables, il apaise les peau tiraillées et sensibles (un petit coucou à toutes celles qui comme moi tirent leurs peaux mortes), redonne de l’élasticité de la peau et la protège contre les agressions extérieures (vent, froid, soleil…). Comme vous le voyez, c’est l’ingrédient juste parfait pour un baume à lèvres. Il va chouchouter et protéger la peau abîmer et surtout la réparer en profondeur.

Cire d’abeille

La cire d’abeille joue ici le rôle d’agent de consistance. En refroidissant elle va durcir et donner de la solidité au baume. Sans elle le baume fondrait à la moindre élévation de température et dégoulinerait sur les lèvres. On a quand même besoin qu’un baume à lèvre soit facile à appliquer mais tienne bien une fois sur les lèvres. C’est la cire d’abeille qui va jouer ce rôle. D’autres cires existent (cire de soja, cires de fleurs) mais c’est la cire d’abeille qui est la plus dure et qui va donc être la plus adaptée pour ce genre de formule. On verra plus loin qu’on peut bien entendu la remplacer, notamment pour les vegans. Petit bonus : elle est également filmogène. Elle va créer un film protecteur sur les lèvres pour les empêcher de s’abîmer davantage.

Huile végétale d’amande douce

Si vous ne mettez que du beurre de Karité et de la cire d’abeille, le baume à lèvres va être super dur et impossible à utiliser. Il faut donc ajouter une huile végétale pour « ramollir » un peu la préparation. Mais si vous mettez trop d’huile il sera trop mou, difficile à appliquer et ne tiendra pas sur les lèvres. Il y a donc un juste équilibre à trouver entre le corps gras (ici le beurre de Karité), la cire (cire d’abeille) et l’huile végétale. Ce n’est pas pour rien qu’on dit que les rouges à lèvres font partie des produits les plus difficiles à formuler (en plus on rajoute des pigments).

Pour le choix de l’huile végétale, j’ai opté pour l’huile d’Amande douce. C’est une huile très nourrissante, parfaitement adaptée au soin des peaux sèches. Elle est également assouplissante et fortifiante, elle va aider les lèvres à se réparer mais va également les protéger du dessèchement. Et si les petites peaux mortes vous tiraillent, l’huile d’Amande douce calmera ces sensations désagréables. Que du bonheur !

Miel

Jusque-là, la recette du baume à lèvres est très classique. Le combo karité-cire d’abeille-huile végétale est une base que vous retrouverez dans à peu près toutes les recettes. Ce qui change c’est évidemment la proportion de chacun des ingrédients pour avoir la meilleure application possible mais aussi les « extras » éventuels. Pour ajouter ma petite touche j’ai choisi le miel. Quelles sont propriétés en cosmétique ? Et bien de manière assez surprenante elles sont assez exceptionnelles. Le miel est un excellent cicatrisant : il favorise la régénération cellulaire et la réparation de la peau. Il est également apaisant et adoucissement. La peau des lèvres ayant une peau très fine, il faut en prendre extrêmement soin et la protéger au maximum. Le miel est un très bon ingrédient et en plus il a bon goût ! Utilisez plutôt un miel bio. Le type de fleur n’importe pas.

Vitamine E

L’huile d’amande douce n’est pas particulièrement sensible, mais vu que le baume à lèvre est amené à être conservé longtemps (on en met qu’une petite quantité à la fois) et à être prélevé avec les doigts, j’ai préféré mettre un peu de Vitamine E pour améliorer sa conservation.

Et si je n’ai pas un ingrédient ?

Sur les 5 ingrédients, 3 font partie de mes incontournables (karité, cire d’abeille et vitamine E). Ce sont à mon avis des ingrédients de base en cosmétique que j’ai toujours dans mon placard. Ils servent à tout un tas de recettes. Mais s’il vous manque l’un de ces ingrédients, voyons ensemble comment les remplacer. Le but est que vous puissiez faire ce super baume à lèvres tout de suite maintenant sans forcément devoir refaire une commande.

Et si je n’ai pas de beurre de Karité ?

Je pourrais passer une heure à essayer de vous convaincre que le beurre de Karité est indispensable pour tout un tas de raisons – et je le pense sincèrement (je parle d’ailleurs du Karité Nilotica). C’est un investissement utile et vous risquez d’en recommander plus vite que vous ne le pensez. Mais si vous n’en avez pas c’est pas grave, on peut toujours faire autrement ! Pour remplacer le beurre de Karité, vous devez utiliser un autre beurre. Vous pouvez mettre du beurre de cacao à la place. Cependant il est un peu plus dur, baissez donc dans ce cas la cire d’abeille à 15% et montez l’huile d’amande douce à 37.5%. Vous pouvez également utiliser du beurre de mangue qui est légèrement plus mou que le beurre de Karité. Gardez dans ce cas les mêmes proportions car la texture sera semblable. Si vous avez fait un beurre végétal fait maison (huile végétale + acide cétéarylique ou cire d’abeille) c’est également une alternative. En fonction de la dureté du beurre, le baume à lèvre sera aussi plus ou moins dur.

Et si je n’ai pas de cire d’abeille ?

Pour ceux qui sont vegans ou n’ont pas de cire d’abeille, de nombreuses alternatives sont possibles. Sachez d’abord que si vous avez de la cera bellina il s’agit de cire d’abeille modifiée pour en améliorer les propriétés texturantes. Vous pouvez donc l’utiliser au même pourcentage. Sinon, utilisez de la cire de Candelilla ou de la cire de soja. La cire de Candelilla est plus dure que la cire d’abeille, il faut donc utiliser 16.5% de cire de Candelilla et 36% d’huile végétale. Si vous optez pour la cire de soja qui est moins dure, mettez 18.5% de cire de soja et 34% d’huile végétale. Le rendu sera peut-être un peu différent de celui de ma recette, mais la texture restera similaire. Il existe aussi des cires de fleur ou de riz, mais leur propriétés texturantes sont moins intéressantes.

Et si je n’ai pas d’huile d’amande douce ?

J’ai choisi l’huile d’amande douce pour ses excellentes propriétés nourrissantes et adoucissantes qui sont parfaites pour un baume à lèvres. Mais vous pouvez utiliser n’importe quelle huile végétale que vous avez dans votre placard. Pour conserver des propriétés similaires, je peux vous conseiller l’huile de Jojoba (très polyvalente je l’aime beaucoup) ou l’huile d’avocat (très nourrissante). Si vous avez la peau sèche, l’huile d’amande douce reste un excellent investissement car elle peut être utilisée dans de nombreuses recettes.

Et si je n’ai pas de miel ?

Ne me dîtes pas que vous n’avez pas de miel dans votre placard ! Mais vous mettez quoi dans votre tisane (comment ça la tisane c’est un truc de vieilles ?) ? Le mieux est d’utiliser un miel bio, mais s’il ne l’est pas que c’est pas grave, ça fait quand même l’affaire. Difficile d’enlever le miel dans cette recette, car il s’agit vraiment de ma petite « touche personnelle » par rapport à d’autres recettes. En plus il a des propriétés que je ne retrouve dans aucun autre ingrédient. Vous savez ce qu’il vous reste à faire : allez en demander à votre voisin ou votre voisine. Ça vous donnera l’occasion de faire la conversation 😉

Et si je n’ai pas de vitamine E ?

La vitamine E est un ingrédient de base en cosmétique maison. Il permet d’éviter le rancissement des huiles végétales. Compte tenu du temps de conservation de cette recette (un baume à lèvres est souvent long à se finir), j’ai préféré en ajouter. Mais l’huile d’amande douce n’est pas une huile sensible, vous pouvez donc vous en passer pour cette recette. Le mieux reste tout de même de s’en procurer.

Mon avis

Après quelques utilisations, le résultat est sans appel. Les gerçures disparaissent peu à peu, les lèvres sont visiblement plus douces et plus lisses. A consommer sans modération !

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires (4)

  • Elodie 1 mois auparavant Répondre
    Je viens à l’instant de tester cette recette. Je confirme que c’est très facile à faire! Par contre je le trouve assez mou, mais bon je viens de le tester alors quil était à peine coulé. On va voir si ca durcit un peu . Merci pour ces recettes
    Le Labo de Cat 1 mois auparavant Répondre
    Oui s’il est encre un peu chaud c’est normal 😉 Comment c’est maintenant ?
    La texture est formulée pour être assez fondante quand même et s’il fait très chaud chez toi ça peut jouer.
  • Elodie 1 mois auparavant Répondre
    Bonjour!

    J’ai un autre conservateur, le costard, je peux m’en servir? Quelle quantité?
    Merci!

    Le Labo de Cat 1 mois auparavant Répondre
    Bonjour,
    Non le cosgard est un conservateur. Il est utile s’il y a de l’eau (ce qui n’est pas le cas ici). Si vous n’avez pas de vitamine E n’en mettez pas, le produit se conservera très bien quand même.

Laisser une réponse